vendredi 10 novembre 2017

Class40 / Phil Sharp et Pablo Santurde caracolent en tête de la Jacques Vabre, Louis Duc blessé se déroute

La Transat Jacques Vabre n’épargne pas les leaders en Class40 Imerys Clean Energy. Mis au défi dès les premiers jours par les nouveaux Carac, Aïna et V & B, Phil Sharp et Pablo Santurde ont repris leur avantage mardi soir alors que la météo devenait difficile. Coup dur en revanche pour Carac, bien dans le match depuis le départ. Blessé, Louis Duc doit rentrer à terre.


Credit : Phil Sharp

"Depuis dimanche, nous avons vécu un début de course plein d'adrénaline. Nous avons traversé des conditions très difficiles avec de nombreux grains vraiment instables : vous naviguez avec 20 nœuds de vent et la seconde suivante, vous avez 30 nœuds ! Et pour rendre les choses à bord un peu plus difficiles, nous avons eu de graves problèmes techniques avec nos systèmes de communication," raconte Phil Sharp.

Après avoir passé un temps considérable à développer et à tester les systèmes électroniques embarqués avant le départ, perdre l'accès aux fichiers météos est une grande contrariété pour le duo qui navigue actuellement par vents violents dans une mer très agitée.

"La deuxième nuit de course, notre toute nouvelle girouette a cessé de fonctionner. Nous l'avons remplacée et tout semblait fonctionner. Mais mercredi matin, l'antenne flambant neuve a lâché à son tour, ce qui signifie que nous ne sommes plus en mesure de télécharger de nouveaux fichiers météos. Sans aide extérieure autorisée, cela a complique les choses ! Comme notre principal système de communication est en panne, nous essayons de configurer notre téléphone de secours, plus lent, pour trouver une solution. » 


Louis Duc blessé, Carac se déroute


Dès le tout début de course, Louis Duc, skipper du Class40 Carac, s’est blessé au poignet. Ne pouvant plus s’appuyer que sur une seule main, dans les conditions très rudes des premiers jours de cette Transat Jacques Vabre, le skipper a chuté à plusieurs reprises dans le bateau, dont une fois violemment sur son genou. Mais sa blessure au genou est aujourd’hui trop handicapante et risque de s’aggraver encore.

« Je ne peux plus me déplacer, le moindre mouvement est vraiment douloureux. Dans les conditions très instables qu’on a eues depuis le début il fallait être vraiment réactifs, ce que je n’ai pas pu faire. Alexis (Loison) commence à être bien fatigué. Je suis vraiment désolé pour lui, je l’aide comme je peux… », expliquait Louis Duc, joint par téléphone ce matin.

Jean-Yves Chauve, médecin de la Transat Jacques Vabre, organise la prise en charge de Louis Duc à Funchal, que le duo devrait rallier la nuit prochaine.


Classement Class40 à 12 h
1 Imerys
2 V & B à 26 milles
3 Aïna Enfance et Avenir à 42 milles
4 TeamWork à 45 milles
5 Région Normandie à 128 milles

Par la rédaction
Sources : Mille et Une Vagues - I.Delaune