mercredi 16 mai 2018

Armel Tripon, troisième en Multi50 au GPEN : "On est un peu plus à l’aise chaque jour"

Réauté Chocolat a pris la 3e place au Grand Prix de l’Ecole Navale en Multi50, avec en prime une belle victoire de manche. Dès la semaine prochaine, retour en mode solitaire en entraînement pour Armel Tripon, son skipper.


Armel Tripon et son Multi50 Réauté
Credit : P.Bouras



Comme à Douarnenez au GP Guyader, vous terminez troisièmes avec une victoire de manche. Est-ce conforme à la hiérarchie actuelle en Multi 50 ?

Armel Tripon : « Oui, dans cette configuration d’équipage, Erwan (Le Roux) est un cran au-dessus, il a beaucoup d’expérience et est très rapide. Nous, nous sommes souvent au contact avec le bateau de Lalou (Roucayrol) qui a bien progressé lui-aussi. J’avais dit avant Douarnenez que nous serions probablement un peu moins à l’aise que ces deux bateaux-là. Donc il n’y a pas de surprise ou d’inquiétude là-dessus, et ce qui comptera vraiment cette année, c’est au large et en solitaire. 

Ceci dit, il y a beaucoup de positif. Par exemple nous avons pris à chaque fois de super départs. On est moins timorés, plus agressifs, on prend confiance. Et c’était riche en sensations aussi, notamment les bords de reaching à 25 nœuds avec les bateaux à se frôler ! Globalement, on a quand même bien navigué, souvent au contact. »


Voilà deux semaines, vous disiez que les Grands Prix étaient surtout l’occasion de progresser dans la compréhension et l’utilisation du bateau.

Armel Tripon : «Absolument. A chaque régate, on progresse sur les ajustements et réglages des nouvelles voiles en 3Di et on est un peu plus à l’aise chaque jour. Et évidemment tout est lié. Il faut être « dessus », très attentif, pour en tirer le meilleur et c’est forcément exigeant sur des petits parcours très courts comme ceux des Grands Prix. Indéniablement, nous progressons dans ce secteur et il faudra voir au large ce que ça donne, quand il y a moins de multiplication des manœuvres. »


Et maintenant, quel est le programme de RÉAUTÉ CHOCOLAT et de son skipper ?

Armel Tripon : «Retour au solitaire ! Après quelques jours de repos, je vais repartir à l’entraînement seul à bord de RÉAUTÉ CHOCOLAT. La semaine prochaine, j’ai prévu quatre jours d’entraînement non-stop, tout seul. Cela dépendra bien sûr de la météo, mais j’ai dans l’idée d’aller chercher du vent plus soutenu. 

Ensuite les prochaines épreuves sont le Tour de Belle Ile en équipage début juin et le Mille SNSM trois semaines plus tard. Encore des occasions de se préparer pour la Route du Rhum, que ce soit en entraînement ou en régate. »

Par la rédaction
Source : J.Cornille