mercredi 16 mai 2018

Les Flying Phantom Series ont rendez-vous en France, la Baie de Quiberon attend onze équipages cette semaine

Les foils sont de retour dans la baie de Quiberon avec l'Acte II des Flying Phantom Series, du 18 au 21 mai. Onze équipages représentant trois nations sont attendus dans la baie de Quiberon, terrain de jeu idéal pour ces engins volants. Les courses se dérouleront à quelques mètres de la côte, permettant au public d'admirer cette première en France et de rencontrer les coureurs.


Crédit : Lloyd Images

Un plan d'eau très tactique

"La baie de Quiberon est un terrain de jeu idéal pour les régates. En ce qui concerne les Flying Phantom, ils peuvent donner tout leur potentiel grâce à un plan d'eau protégé des grandes houles et des vagues et qui plus est, bien ventilé en toutes saisons. C'est aussi un plan d'eau très tactique car il y a beaucoup d'effets de site pour le vent et une configuration de courants puissants et complexes" explique Anne Malledant du comité de course


Equipes en place

Les équipes sont d'ores et déjà en place et se préparent pour ce deuxième round après l'épreuve de Muscat (Oman) qui a vu la victoire du Team France Jeune, Solune Robert et Antoine Rucard. Les Frenchies, qui s'entraînent à l'ENVSN et ont une parfaite connaissance du plan d'eau, sont les favoris de cette étape.

Ils auront face à eux Tim Mourniac et Pierre-Yves Durand (Cup Legend), Pierre le Clainche et Arnaud Vasseur (Flying Frogs) ou Basile Bourgnon, accompagné de Eric le Bouëdec, sur Surikat Coordination.

Pour l'occasion, Sébastien Rogues laissera la barre de son Flying Phantom Engie à Louis Flament et Charles Dorange. Les deux co-équipiers de Solune Robert en Diam 24, vainqueurs de la Red Bull Foiling Generation en octobre 2017, comptent bien profiter de cette occasion pour laisser parler leur talent.

Un équipage tchèque (Masterlan) et un équipage portugais (UON) feront le déplacement.


Parcours de type Coupe de l'America 

Les hostilités seront lancées vendredi 18 mai dans des conditions idéales pour les quatre jours de compétition. Six courses maximum par jour, 20 minutes chacune, parcours de type Coupe de l'America avec un départ au reaching qui dévoilent tout le potentiel de ces bateaux, suivi d'une alternance de près et vent arrière attendent les onze équipages en lice.

Par la rédaction
Source : OC Sport