dimanche 9 septembre 2018

Lalou Roucayrol vainqueur du Grand Prix Valdys à Douarnenez : "Un match de fou !" - résultats

Il aura fallu attendre le tout dernier moment samedi pour connaître le nom du grand vainqueur du Grand Prix Valdys – Multi50. Même à leur retour de mer, les équipages étaient incertains concernant l’issue de la compétition. Un match hallucinant et de très haut-niveau mais aussi pléthore de réclamations. Reste que si c’est bien sur tapis vert que les deux premières places du podium ont failli se jouer, le jury a finalement statué en toute fin de journée en les décrétant non recevables. Résultat des courses, la victoire est revenue au team Arkema mené par Lalou Roucayrol.


Credit : F.Van Malleghem


Erwan Le Roux : "D’emblée c’est parti en mode match-race"

Les équipages des six Multi50 du Grand Prix Valdys étaient chauds bouillants, hier matin, en quittant le port du Rosmeur pour rejoindre la zone de départ. Et pour cause, rien n’était acquis au classement. Les écarts ? Un point entre les deux premiers et deux entre le 3e et le 4e. « D’emblée c’est parti en mode match-race. Le but, pour nous, c’était de réussir à intercaler un maximum de bateaux entre Arkema et nous pour reprendre l’avantage », a expliqué Erwan Le Roux qui d'entrée a mis la barre haute en bloquant son adversaire sur le premier départ. « L’idée, c’était de l’obliger à partir dernier et essayer de doubler des bateaux ensuite. Ça a marché », a détaillé le skipper de FenêtréA – Mix Buffet qui s’est ainsi octroyé la victoire, reléguant son principal concurrent à la 3e place mais surtout, inversant alors la tendance au classement.

Restait alors pour lui à parvenir à conserver le leadership à l’issue de la manche suivante. Une tâche évidemment pas simple. A l’arrivée, Arkema a franchi la ligne d’arrivée en première position et Erwan Le Roux en 3e. Sauf que voilà, des petites fautes ont été commises ici et là. Par conséquent, un certain nombre de réclamations a été posé au retour de mer. Cinq au total. Dans ce contexte, pas d’autre choix que d’attendre la décision du jury pour connaître le classement et celle-ci n’a pas trainé : toutes les protestations ont été jugées irrecevables.


Lalou Roucayrol : "A chaque fois, on a réussi à reprendre le dessus"

Bilan : le classement est resté inchangé et la victoire est revenue à l’équipage d’Arkema. « C’est bien surtout qu’on s’est vraiment bien battu. On n’a vraiment jamais rien lâché. A chaque fois, Erwan est revenu parce qu’il navigue vraiment très bien, mais à chaque fois, on a réussi à reprendre le dessus. C’est très bien que ça se finisse comme ça et pas sur tapis vert. En tous les cas, ça a vraiment été un match de fou ! », a commenté Lalou qui devance donc le champion de France en titre et Réauté Chocolat, finalement 3e grâce à une très belle journée (2e et 2e).

« C’est net et sans bavure et ça fait plaisir de garder l’avantage sur Solidaires en Peloton – ARSEP au final. On aurait pu être plus hargneux et gagner une manche mais le but de l’opération pour nous, aujourd’hui, c’était vraiment de maintenir Thibaut (Vauchel-Camus) derrière. On a fait des beaux départs, et malgré toute la fatigue accumulée et la tension, on a navigué super propre.  », a relaté Armel Tripon qui va maintenant, comme les autres, se focaliser sur la Route du Rhum.



Trophée du jour :

1. Arkema, 4 pts ;
2. FenêtréA-Mix Buffet, 4 pts ;
3. Réauté Chocolat, 4 pts ;
4. Solidaires en Peloton – ARSEP, 8 pts ;
5. La French Tech Rennes Saint-Malo, 11 pts ;
6. Ciela Village, 11 pts.


Classement général (après 14 courses) :


1. Arkema (Lalou Roucayrol) 31 pts ;
2. FenêtréA – Mix Buffet (Erwan Le Roux) 32 pts ;
3. Réauté Chocolat (Armel Tripon) 49 pts ;
4. Solidaires en Peloton (Thibaut Vauchel-Camus) 55 pts ;
5. Ciela Village (Thierry Bouchard) 83 pts ;
6. La French Tech Rennes Saint-Malo (Gilles Lamiré) 90 pts.

Source : Sea to See