mercredi 19 septembre 2018

Belle performance du Team Bretagne - CMB sur la Solitaire 2018, Sébastien Simon : "Cela me donne du crédit"

Avec trois semaines intenses, quatre belles étapes, des conditions variées et de la bagarre à tous les étages, la 49e Solitaire Urgo – Le Figaro aura tenu ses promesses. Pour la Filière d’excellence de course au large Bretagne – CMB, l’épreuve s’est avérée être un beau succès avec la victoire de Sébastien Simon et la prometteuse 15e place de Loïs Berrehar dès sa première participation. 



Crédit : A Courcoux

Sébastien Simon : "Je venais pour gagner"

« Je suis content et soulagé de décrocher cette victoire. Il n’y avait pas meilleur moyen de tourner la page. Ça a été un beau moment, avec plein d’émotions : de la joie pour certains et des larmes pour d’autres. En ce qui me concerne, je venais pour gagner et ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir réaliser ses objectifs, surtout celui-là », explique Sébastien Simon qui a assumé son statut de favori jusqu’au bout, sans flancher, décrochant même deux victoires d’étape entre la baie de Saint-Brieuc et Ria de Muros – Noia puis entre la Galice et Saint-Gilles-Croix-de-Vie.


"Cela me donne du crédit pour arriver sur mon nouveau projet"

« Cela me rassure et me donne du crédit pour arriver sur mon nouveau projet (IMOCA) porté par Arkéa et Paprec, avec le Vendée Globe en ligne de mire. Je suis super fier d’avoir passé ces cinq dernières années à courir contre des marins aussi talentueux et, aujourd’hui, la victoire n’en est que plus belle », assure le skipper Bretagne – CMB Performance.

« Le fait d’être serein pour mon avenir m’a permis de partir relâché et de me concentrer uniquement sur mon plaisir d’être sur l’eau. Sans doute aussi que les étoiles étaient bien alignées pour moi. C’est amusant de se dire que j’ai commencé le Figaro à Saint-Gilles-Croix-de-Vie à l’occasion de la Solo Maître CoQ 2014 et que je le termine sur le même parcours cinq ans après, de la plus belle manière qui soit. Peut-être est-ce un signe. Et le titre de Champion de France, ce n’est que du bonus. Je ne pouvais pas espérer mieux ! », a terminé Sébastien Simon.


Loïs Berrehar, premier bizuth du Championnat de France

Loïs Berrehar, de son côté, a de quoi être satisfait de ce qu’il a réalisé sur cette Solitaire, même si Thomas Cardrin l’aura finalement privé de la première place bizuth. « Je suis effectivement content de finir dans le Top 15. Au départ, j’avais annoncé que c’était mon objectif pour ma première Solitaire, mais il y avait aussi cette première place chez les rookies que j’aurais aimé décrocher alors le sentiment est mitigé. Il se trouve que Thomas a été très solide. C’est celui qui a fait le moins d’erreurs et sa place de 10e le souligne bien », note le skipper qui a montré de belles choses après avoir débuté le solitaire cette saison et récupéré les clés du Figaro Bretagne – CMB Espoir le 18 juillet dernier seulement.

« Au final, j’ai appris énormément de choses. J’étais venu chercher de l’expérience et je n’ai pas été déçu », a terminé Loïs Berrehar, premier bizuth du Championnat de France après cinq épreuves.


Source : Rivacom