lundi 3 septembre 2018

Anthony Marchand en forme sur cette Solitaire 2018, leader ce soir d'une étape à rebondissement

Grand animateur de l'étape de la Solitaire URGO jusqu’à ce midi, Gildas Mahé (Breizh Cola) a cédé sa première place à Anthony Marchand (Groupe Royer- Secours Populaire), décidément très en forme. La flotte s’est étirée (12 milles séparent les leaders des derniers) et scindée en deux en mer d'Iroise. Il reste près de 400 milles à courir. Atterrissage prévu au cap Finisterre mardi soir. 


Crédit : A Courcoux



En tête à la pointe de Bretagne, Gildas Mahé a été le premier à se rassasier du courant descendant ce matin pour se faire « catapulter » selon son expression vers le golfe de Gascogne. En tête depuis Bréhat, il témoignait encore d’un gros appétit ce matin à la vacation : « Je n’ai pas dormi de la nuit, j’ai fait les bons choix et j’ai la vitesse ». A 13 heures, le brestois qui avait été contraint d’abandonner la première étape pointait 2 milles devant Anthony Marchand. Le skipper Groupe Royer brûlait la politesse au passage du Béniguet dans l’ouest de Molène, obliquant adroitement pour rejoindre la route directe vers l’Espagne.


Avec le soleil revenu sur la flotte et un vent bien établi à 18 noeuds, les Figaros accéléraient franchement en début d’après-midi. C’est aussi l’heure des comptes : au pointage de 17 h, Anthony Marchand confirmait son leadership sur la flotte. Le vent ayant repris de la droite, l’angle de descente du groupe à terre s’est avéré meilleur que pour Gildas Mahé, rétrogradé à la 6ème place. Les écarts en tête restent faibles et toute la flotte cavale à plus de 11 nœuds droit vers le but. Fin de l’acte I de cette deuxième étape, place au large, place au golfe.


Francis Le Goff, directeur de course, fait le point

La première nuit de cette deuxième étape a été compliquée. Je ne m’attendais pas à une flotte aussi étirée. Les vitesses ont été très disparates. Certains bateaux ont beaucoup ralenti à cause des algues très présentes et en gros paquets. Parfois, les skippers dorment et ne s’aperçoivent pas des dégâts, parfois ils n’arrivent pas à s’extirper des gros paquets. Heureusement, personne n’a plongé dans le noir. La jeune Joan Mulloy a très bien navigué et recollé au peloton de queue ce qui est rassurant. En revanche, les écarts importants risquent d’être fatals à certains skippers qui ont des prétentions sportives quand le vent va rentrer.

Classement du jour 18h55

1 Anthony Marchand - Groupe Royer
2 Pierre Leboucher - Guyot Environnement à 0,2 milles du leader
3 Charlie Dalin - Skipper Macif 2015 à 0,5 milles
4 Alan Roberts - Seacat Services à 0,5 milles
5 Seb Simon - Bretagne CMB Performance à 0,5 milles
La suite, ici

Vous conseille : La Solitaire URGO reprend le large pour la deuxième étape, direction l'Espagne demain : "On aura une entame intense" - 1 septembre 2018


Source : Rivacom