jeudi 6 septembre 2018

"Je n'ai plus qu'à me remobiliser," Tanguy Le Turquais, 24e en Espagne, revient sur son étape galère

Arrivé hier matin à 7h16 en Espagne en 24è position, plus de 3h après le vainqueur de l'étape Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance), Tanguy Le Turquais était très déçu. Affichant désormais plus de 2h de retard sur le TOP 10 au général, il voit son objectif initial s'éloigner. Son job jusqu'au prochain départ samedi est donc clair : repos et re-mobilisation !


Crédit : A Courcoux

Tanguy Le Turquais : "j'ai tout fait à l'envers"

"J'ai pris un super départ, mais les ennuis ont commencé très vite : à la 1ère bouée, un concurrent m'a fait un refus de tribord, j'ai du virer, puis je n'avais pas la place et j'ai fini par lui foncer dedans. J'ai loupé la bouée et dû laisser une vingtaine de concurrents passer.

Derrière j'étais tellement énervé que j'ai envoyé mon spi n'importe comment. Bref, c'était pas joli. La première soirée j'ai cravaché comme un âne et j'étais vraiment fier d'être revenu dans le TOP 10, mais la première nuit c'était vraiment la galère avec des grosses molles et d'énormes paquets d'algues et j'ai tout fait à l'envers. Décidément, la Manche c'est dur !



"Je n'ai cessé d'engranger du retard"

Lundi matin je n'étais pas dans une super posture et je savais que ça allait partir par devant, mais je ne savais pas que notre option (le passage du Fromveur à l'ouest de Molène) allait nous coûter aussi cher. Les figaristes qui ont décidé de raser la côte nous ont mis une sacrée fessée et c'était impossible de revenir sur eux. On a eu tout un Golfe à cravacher derrière eux, mais ils touchaient toujours plus de vent et je n'ai cessé d'engranger du retard. Et j'ai en plus fait un petit recalage au pire moment... pas génial !



"Payé cash une mauvaise option"

Bref, j'ai le sentiment d'avoir payé cash une mauvaise option, ça arrive, c'est la loi du sport. J'ai aussi moins bien navigué que sur la 1ère étape mais j'imagine que des petits coups de moins bien font partie d'une courbe de progression naturelle ! Ce qui me déçoit énormément c'est que ça hypothèque grandement mes chances d'un TOP 10 au général, alors que j'ai montré sur la 1ère étape que j'en avais le niveau. Je n'ai plus qu'à me remobiliser pour la prochaine étape qui part déjà samedi : un bel exercice mental ! "

Par la rédaction
Source : T Le Turquais