samedi 17 novembre 2018

Thibaut Vauchel Camus troisième de la Route du Rhum : "un truc de dingue !" - Multi50

Thibaut Vauchel-Camus est monté sur la troisième marche du podium de la Route du Rhum dans la catégorie des Multi50.  Il est le premier guadeloupéen et malouin à Pointe-à-Pitre et réalise une belle performance pour sa troisième traversée de l’atlantique en solitaire, la première en Multi50, malgré quelques soucis techniques et une escale forcée aux Açores.


Credit : A.Courcoux

Thibaut Vauchel-Camus à son arrivée : 

« Je suis tellement content ! C’était un truc de dingue ! Cette Route du Rhum a été une première pour moi en Multi50 et elle a été difficile. Les premiers jours ont été compliqués avec des passages de fronts sur passages de fronts mais nous sommes restés sérieux. J’étais en tête jusqu’à mon avarie et mon escale expresse qui a été hallucinante tant mon équipe a été forte. 

L’histoire a été tout de même très belle. J’avais une complète confiance en mon bateau. Les Multi50 sont fabuleux pour la vitesse et les sensations. Il fallait toujours être sur le qui-vive et j’ai réussi à préserver mon bateau pour finir à grandes vitesses entre Basse-Terre et la ligne d’arrivée. J’ai pris beaucoup de plaisir sur cette Route du Rhum et j’ai déjà quasi hâte de revenir dans quatre ans.”


Flash back

Après des heures, des jours difficiles à travers le Golfe de Gascogne, le skipper se maintient dans le top 3. Puis à la faveur d’une option à l’Ouest, il prend la tête en Multi50 avant le passage des Açores avec plus de 150 milles d’avance sur le deuxième ! C’est alors que l’avarie survient.

Le haut de la grand-voile de Solidaires En Peloton - ARSEP se détache brutalement du mât. Le chariot et rail de têtière explosent. Très vite, Thibaut décide de faire route vers Sao Miguel, aux Açores. Une opération commando débute. Six experts se retrouvent en un instant à Sao Miguel. Le skipper peut se reposer, son équipe répare le bateau blessé.

Une troisième place, synonyme de beaucoup de travail mais également de plaisir.


Le navigateur de 40 ans a coupé la ligne d’arrivée à 23h 18’ 44’’ (heure de Paris, 18h 18’ 44’’ heure locale) après 12 jours 09 heures 18 minutes et 44 secondes de course, à 11,91 nœuds de moyenne sur le parcours théorique (3 542 milles).


Vous conseille : 


Victoire d'Armel Tripon sur la Route du Rhum en Multi50, troisième au scratch, "je suis porté par l’émotion"

Erwan Le Roux deuxième de la Route du Rhum en Multi50 malgré deux arrêts : "Assurément la plus dure"


Source : TB Press