jeudi 1 novembre 2018

Armel le Cléac'h au départ de la Route du Rhum avec Banque Populaire : "Cette course se mérite !" - Ultim

"Rien n’est gagné d’avance et notre chavirage, en avril dernier au large des côtes marocaines, l’a prouvé. Mais je ne doute pas. J’ai la chance d’être entouré par une équipe soudée, expérimentée et déterminée qui met tout en œuvre pour que je puisse prendre le départ dans les meilleures conditions." Armel Le Cleac'h prendra le départ dimanche de sa troisième Route du Rhum, à bord du Maxi trimaran Banque Populaire IX. L'écurie, détenteur en titre, revient sur la ligne avec une préparation chamboulée mais avec un skipper ultra motivé !


crédit : Y Zedda / BPCE



Objectif principal de la saison, la Route du Rhum dont le départ sera donné le 4 novembre prochain : « Je ferai tout pour que ma troisième participation soit la bonne. Cette course se mérite, je le prends comme un nouveau défi. Si on y arrive, la victoire sera encore plus belle » souligne le skipper.

"Depuis quarante ans, cette transatlantique a marqué l’histoire de la voile, mis en valeur les progrès technologiques de la discipline et révélé les plus grands marins. À deux reprises, le « Rhum » m’a sportivement résisté (4e en 2006, 2e en 2010). Mais pour cette nouvelle aventure, nous nous sommes battus au quotidien pour partir dans les meilleures conditions," poursuit Armel Le Cléac'h.


Le vol, une nouvelle dimension

Guidés par leur connaissance en multicoque acquise depuis près de 30 ans (ndlr : Banque Populaire a fait sa première course en trimaran en 1989) les architectes et ingénieurs du bureau d’études du Team Banque Populaire ont su concevoir un bateau polyvalent. Le trimaran n’a pas été conçu pour voler en permanence. « Nous avons voulu un bateau également performant en mode archimédien, par exemple au près ou dans des conditions plus musclées », souligne Ronan Lucas, directeur du Team Banque Populaire. Dans la perspective d’optimisations futures, la plateforme est également très évolutive.


Gains en poids

« Partout où on a pu gagner du poids, on l’a fait car, selon nous, un bateau moins lourd est un bateau plus facile et plus à même de voler. Par exemple, les coques ont des entrées d’eau fines et sont peu volumineuses sur l’arrière », souligne Ronan Lucas. Le Maxi Banque Populaire IX affiche la même puissance que Banque Populaire VII (vainqueur de la Route du Rhum en 2014), tout en étant plus léger de 2 tonnes avec des surfaces de voiles quasi identiques.


Source : Banque Populaire