mardi 27 novembre 2018

Sauvetage terminé pour le trimaran Arkema après son chavirage, le bateau de Lalou Roucayrol très abimé

Depuis le chavirage du Multi50 Arkema le 14 novembre dernier sur la Route du Rhum, le Team Arkema Lalou Multi a d'abord affrété un remorqueur, organisé le transbordement du marin sur ce même remorqueur à partir d’Olmix puis enfin remorqué du bateau. Le trimaran Arkema est arrivé ce 27 novembre à Pointe-à-Pitre, tracté par le Lady Debbie.


Credit : Q.Vlamynck / Team Arkema Lalou Multi

Un trimaran abîmé


Arrivé sur la zone de chavirage le mercredi 21 novembre dernier, soit 7 jours après son chavirage, Lalou Roucayrol eut l’incroyable surprise de retrouver son trimaran Arkema à l’endroit. Jamais un trimaran chaviré de 3,5 tonnes n’était parvenu à se remettre à l’endroit, tout seul.

Mais laissé seul pendant 48 heures, le trimaran a subi d’importantes avaries. Après un état des lieux approfondi, Lalou Roucayrol et Quentin Vlamynck ont constaté des dégâts sur le flotteur bâbord, les foils, ainsi que sur la coque centrale. L’hélice et l’arbre de transmission sont arrachés, provoquant une voie d’eau significative dans la coque centrale. Les deux hommes ont ainsi passé de nombreuses heures, dans l’eau, pour en pomper le maximum, procéder à quelques réparations de fortune, et enfin attacher le bateau pour le mettre en remorque.


Lalou Roucayrol, arrivé à Pointe-à-Pitre, livre son analyse de la situation.

Lalou, pouvez-vous revenir sur les circonstances du chavirage ?

"J’ai rencontré un grain un peu plus violent que les autres. J’ai lâché toutes les écoutes, le pilote a commencé à abattre, mais le bateau était déjà tellement haut que les safrans ont décroché. J’ai senti un coup de butoir sur le flotteur bâbord, comme un arrêt buffet, le bateau a continué à monter et j’ai chaviré. Je pense que c’est une conjugaison de circonstances qui a provoqué cet incident."


Vous arrivez à Pointe-à-Pitre, quel va être votre programme des prochains jours ?

" Lady Debbie va nous larguer et nous seront rejoints par plusieurs semi-rigides. Cela devrait être fait avant la ligne d’arrivée de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe devant le Gosier. Nous allons tout de même essayer de la franchir, même si nous sommes hors-course. C’est un symbole.

Ensuite nous allons sortir le bateau de l’eau et le placer dans un chantier. Il sera ensuite expertisé par l’assureur. L’objectif est de réparer les avaries les plus importantes avant de le renvoyer, par cargo, en métropole."


Vous conseille : Chavirage d'Arkema sur la Route du Rhum, Lalou Roucayrol est en sécurité à l'intérieur - Multi50



Source : MA Prestation