mardi 13 novembre 2018

Bout dehors de nouveau cassé sur Newrest Art et Fenetres, Fabrice Amedeo : "Je prends le temps de la réflexion"

Le 8 novembre, Fabrice Amedeo était contraint de rallier la terre pour réparer son bout-dehors arraché. Direction la marina de Cascais pour deux jours de réparations avant de reprendre la mer ce samedi. Mais lundi soir, la pièce du foiler lâche de nouveau. Le skipper raconte.


Credit : F.Amedeo

« Le bout dehors vient à nouveau de lâcher. Cette fois-ci il y avait une voile frappée dessus puisque j'étais à 18/20 nœuds au reaching sous petit gennaker et 1 ris avec des alizés assez soutenus, 20/25 nœuds, et je m'apprêtais à faire l'aile de mouette dans l'anticyclone des Açores. J'ai alors entendu une déflagration. Quand je suis arrivé à l'avant, il n'y avait plus rien. J'ai réussi à sécuriser et à affaler. 

Il n'y a pas d'impact sur la coque. Je suis à une centaine de milles dans le sud-est de Madère (hier soir). Il me reste 2 500 milles pour atteindre la Guadeloupe sans possibilité d'envoyer aucune voile de portant. La plus grande voile d'avant disponible à ce stade est le J1 qui est une voile plate de 160 m2. Je prends le temps de la réflexion. »

Le skipper n'a le droit qu'à une seule escale sur la Route du Rhum. En cas de deuxième arrêt, c'est l'abandon.


MAJ : Newrest – Art & Fenêtres continue

"J'ai pris la décision de continuer. Il n'y a aucune chance que je regrette si je décide de continuer, alors qu'il y en a si je décide d'arrêter."

"Je navigue exclusivement sous J1 dorénavant. Je devrais pouvoir atteindre la Guadeloupe en une dizaine de jours, donc je sais que ça risque d'être un peu chaud avec les concurrents qui sont partis de Bretagne hier soir, notamment Charal.

L'idée maintenant, c'est d'aller au bout."


Par la rédaction
Source : Rivacom