mercredi 12 décembre 2018

L'Assemblée Générale de la classe IMOCA s'est tenue hier, deux tours du monde sont au programme

Hier s’est tenue à Paris l’Assemblée Générale de la classe IMOCA. Le rendez-vous a permis de dresser le bilan 2018 tandis que l’année 2019 s’annonce dense. Six courses sont au programme, dont la Transat Jacques Vabre qui devrait réunir 25 à 30 IMOCA.


Credit : B.Stichelbaut




Une classe dynamique

La classe IMOCA a réuni de jolies flottes sur tous les événements de la saison 2018, avec 10 à 20 bateaux en lice et un record de participation à la Route du Rhum avec 20 IMOCA au départ, soit plus du double de l’édition précédente (9 inscrits en 2014).

« L’IMOCA réunit des marins avec des profils et des objectifs très divers, se réjouit Antoine Mermod, Président de la classe. Nous faisons en sorte que chacun puisse s’impliquer et se sentir écouté. Evoluer dans une classe forte, professionnelle et unie est un atout pour tout le monde. »


La jauge 2019 clarifiée

Durant l’Assemblée Générale organisée le 11 décembre à Paris, la jauge 2019 a été présentée. Antoine Mermod : « Un travail de fond a été réalisé avec le comité technique de l’IMOCA. Les bords du cadre n’étaient pas forcément très clairs et il a fallu les expliciter de manière plus précise. Cela est d’autant plus important qu’en 2019, il y aura au moins six bateaux neufs, dessinés par quatre architectes différents. 

Les jaugeurs disposent désormais d’un outil solide pour assurer l’équité sportive. Nous avons prévu une extension de ces règles pour la navigation en équipage, en vue du tour du monde qui se tiendra en 2021-2022. »


« The Ocean Race », nouveau tour du monde en équipage en IMOCA

Deux tours du monde sont au programme de la classe IMOCA. Il y aura bien entendu le Vendée Globe, en solitaire, dont le départ sera donné le 8 novembre 2020. Il faut désormais ajouter « The Ocean Race », la course autour du monde en équipage et avec escales, également disputée en IMOCA.

The Ocean Race s’élancera d’Alicante en octobre 2021. La sélection des autres villes-étapes est en cours par les organisateurs. « Nous espérons aligner 10 à 15 IMOCA », indique Antoine Mermod. « La flotte sera composée de concurrents historiques de la Volvo Ocean Race et de bateaux qui auront participé au Vendée Globe. Nous attendons un plateau très international. Nous avançons en bonne intelligence. » 

Le laps de temps était relativement court entre l’arrivée du Vendée Globe et le départ de The Ocean Race, les IMOCA version équipage seront très similaires à ceux de la version solitaire. La jauge prévoit une conversion « facile » avec des ajustements se faisant à la marge.


Six courses en 2019

En 2019, le calendrier sera dense pour les skippers IMOCA. Trois rendez-vous devraient être inscrits au calendrier des Globe Series, le nouveau Championnat du Monde de la classe : les Valencia Globe Series en juillet, la Rolex Fastnet Race en août et la Transat Jacques Vabre fin octobre. On pourrait y voir au moins six bateaux de dernière génération menés par Jérémie Beyou (Charal), Sébastien Simon (Arkea-Paprec), Alex Thomson (Hugo Boss), Charlie Dalin (Apivia), Kojiro Shiraishi (DMG Mori) et Armel Tripon.

Le calendrier 2019 sera complété par des incontournables de la classe IMOCA : le Grand Prix Guyader, l’ArMen Race Uship et le Défi Azimut.



Le calendrier IMOCA en 2019 :

- Du 3 au 6 mai : Grand Prix Guyader
- Du 30 mai au 2 juin : ArMen Race Uship
- Juillet : Valencia Globe Series
- 3 août : Départ de la Rolex Fastnet Race
- 18-22 septembre : Défi Azimut
- 27 octobre : Départ de la Transat Jacques Vabre

Par la rédaction
Source : Mer et Media