vendredi 21 décembre 2018

Jérémie Beyou à l'entraînement avec Charal : "Nous sommes passés dans une autre dimension" - IMOCA

Depuis son abandon sur la Route du Rhum, Jérémie Beyou est retourné sur l'eau pour éprouver Charal et le fiabiliser. Le skipper a mis à profit ces dernières semaines pour sortir dans toutes les conditions. « En trois semaines, nous avons enchaîné les entraînements de 24 heures à 3-4 jours de mer. On gagne en confiance et en connaissance à chaque sortie ».


Crédit : Charal sailing Team


Jérémie Beyou : "la meilleure façon d'effacer la déconvenue"

Durant la première semaine, l'équipe a essuyé des vents de 40 nœuds et une houle de 6 à 7 mètres. « Il faut être motivé pour y aller, parce que les journées sont longues et les nuits très courtes dans ces conditions. Je crois que toute l'équipe avait besoin de se retrouver dans ce genre de scénario pour confirmer la structure saine de l'IMOCA. C'était la meilleure façon d'effacer la déconvenue de la Route du Rhum après une année de travail acharné ».

« Nous étions souvent à plus de 35 nœuds, avec des moyennes à 30 qui confirment tout le potentiel du bateau. Nous sommes passés dans une autre dimension. Charal est un bateau tonique, et la navigation est ultra engagée parce que ça va très vite. On doit encore trouver le parfait équilibre sur le foil, mais les attitudes de l'IMOCA sont fabuleuses. On gagne en confiance et en connaissance à chaque sortie, c'est un beau moment à vivre ».


Figaro et IMOCA pour le skipper de Charal

Charal a été sorti d'eau lundi, pour un chantier d'hiver consacré à la maintenance et à la vérification des systèmes. Une fois prêt, dans la dernière quinzaine de février, l'IMOCA retournera sur l'eau pour un mois et demi de navigation centré sur la performance et les réglages.

Entretemps, le skipper se démultipliera à nouveau sur l'eau puisqu'il sera sur deux formats différents en 2019 : En IMOCA et en Figaro Bénéteau 3.


Vous conseille : Jérémie Beyou en route vers Lorient : "La priorité des priorités, c’est de ramener Charal en un seul morceau" - Route du Rhum



Par la rédaction
Source : I.Delaune