vendredi 22 février 2019

The Ocean Race se courra sur des IMOCA à foils, deux classes sur le tour du monde en équipage en 2021

En octobre 2021 sera donné à Alicante le coup d’envoi de The Ocean Race, l'ex Volvo Ocean Race, disputé pour la première fois sur des IMOCA à foils. En coulisses, à un peu plus de deux ans et demi du départ, organisateurs et marins se préparent. 


Credit : E.Allaire

Réunir des projets internationaux et très professionnels

« Nous discutons avec tout le monde et les équipes potentielles sont divisées en trois grands groupes », explique Johan Salén, co-Président de The Ocean Race. « Nous sommes en contact avec des teams IMOCA actuels, à majorité française, mais aussi avec des équipes de la dernière Volvo et d’autres nouvelles. L’objectif est de réunir des projets internationaux et très professionnels, bien organisés et structurés, avec des sponsors actifs. »


The Ocean Race, deux classes pour un Tour du Monde

The Ocean Race devrait comprendre sept à neuf étapes sur un parcours qui sera dévoilé l’été prochain. The Ocean Race inclura deux classes : les IMOCA à foils (lancés après 2010 et menés par cinq personnes + 1 mediaman) pour le titre global, et les monotypes VO65 pour un trophée récompensant les meilleurs jeunes. S’il est encore trop tôt pour donner un plateau sportif précis, les organisateurs aimeraient réunir 10 à 15 IMOCA au départ de cette édition inaugurale.


Paul Meilhat : "Cela m’ouvre encore plus de portes"


Actuellement en recherche de partenaires, Paul Meilhat a pour objectif de lancer dans les mois qui viennent la construction d’un IMOCA pour participer au Vendée Globe 2020, à The Ocean Race 2021 et à la Route du Rhum 2022. « Le fait que le tour du monde en équipage se dispute désormais en IMOCA m’ouvre encore plus de portes. Je me sens tout à fait légitime pour porter un projet. C’est un support que je maîtrise. »

Le vainqueur de la dernière Route du Rhum s’est récemment rendu à Alicante pour rencontrer les organisateurs et confirmer sa pré-inscription. Le timing est assez urgent pour disposer d’un IMOCA neuf, condition sine qua non pour porter un projet à la hauteur de ses ambitions. « Je suis convaincu qu’avec un même bateau, on peut performer sur les deux exercices. »


Boris Herrmann : "Une aventure très complémentaire"


Boris Herrmann, skipper de Malizia 2, devrait devenir en 2020 le premier Allemand à participer au Vendée Globe. « The Ocean Race m’intéresse beaucoup », confie-t-il. « L’idée est de donner une suite à notre projet, sur ce même bateau (un plan VPLP-Verdier de 2015, ex Edmond de Rothschild). Cette aventure en équipage est très complémentaire de celle du Vendée Globe. »

Déjà soutenu par le Yacht Club de Monaco, Boris Herrmann se montre confiant quant à la possibilité de séduire des entreprises allemandes pour compléter son budget en vue de The Ocean Race. « Le tour du monde en équipage parle à beaucoup d’Allemands. »

Par la rédaction
Source : Mer et Media