mardi 26 février 2019

Thierry Bouvard, directeur du sponsoring Banque Populaire : "Célébrer cette année pas comme les autres"

Banque Populaire est un acteur emblématique de la voile. Sponsor dans la course au large depuis de longues années, mais aussi aux côtés de l’Equipe de France depuis les Jeux Olympiques 2004, la Banque de la Voile poursuit l'aventure. Rencontre avec Thierry Bouvard, directeur du sponsoring et du mécénat pour le groupe BPCE.


Credit : E.Allaire

Qu’allez-vous mettre en place pour ces 30 ans et comment allez-vous rebondir suite à la Route du Rhum ?

Thierry Bouvard : "Notre présence dans la voile est certes forte comme armateur, mais un fait de course (ndlr : perte de Banque Populaire IX sur la Route du Rhum) ne pouvait pas signer l’arrêt de notre présence dans un sport dont les valeurs partagées sont si fortes. Nous avons mis en place un programme, en accord avec nos dirigeants, qui permette de rester présent dans la classe Ultim, tout en mettant en place une action spéciale pour célébrer cette année pas comme les autres.

Il s’agit, à l’occasion de nos trente ans de sponsoring voile, de permettre à une personne de moins de trente ans de prendre le départ du mythique Vendée Globe. Pour porter ce projet, nous avons choisi une jeune trentenaire, au profil atypique (diplômée d’HEC, auto-entrepreneuse et jeune navigatrice) qui partage avec nous l’énergie d’entreprendre : Clarisse CREMER.

Nous allons donc mettre en place un programme d’accompagnement par Armel le Cléac’h, le skipper Banque Populaire et vainqueur du dernier Vendée Globe. Elle bénéficiera aussi de toute l’expérience du Team Banque Populaire.

En parallèle, Armel va retrouver le circuit Figaro pour naviguer sur le bateau nouvel génération et se confronter à d’autres grands noms de la course au large tout en suivant la construction de son nouvel Ultim."


Banque Pop accompagne l’Equipe de France avec succès depuis les JO de 2004. Comment accompagnez-vous les membres de l’Equipe de France ? 

Thierry Bouvard :  "Nous travaillons avec la FFVoile pour permettre aux sportifs, membres de l’Equipe de France de s’entrainer et de performer. Au travers de notre partenariat avec le Comité National Olympique et Sportif Français, nous cherchions déjà à valoriser la voile comme un sport olympique d’exception et pourvoyeur de médailles pour la France. 

Nous continuerons à travailler dans cet état d’esprit dans le cadre de notre partenariat avec le COJO de Paris 2024."

Source FFV