jeudi 16 mai 2019

Sébastien Simon et son IMOCA Arkéa Paprec attendus en vainqueurs de la Bermudes 1000 Race demain à Brest

Après avoir déboulé à vitesse grand V pendant 24 heures, les bateaux de tête de la Bermudes 1000 Race Douarnenez – Brest ont vu leurs vitesses chuter en tout début d’après-midi. Les leaders de la flotte négocient actuellement une phase de transition. A la clé, un vent mollasson et refusant qui les oblige à effectuer des petits recalages sur la route mais qui suscite également quelques incertitudes. Pour l’heure, les dernières estimations laissent envisager l’arrivée du premier, Sébastien Simon entre 5 et 8 heures demain matin, à Brest. 


Crédit : Y Riou


Le vainqueur attendu demain matin

Sébastien Simon devrait alors devancer de quatre ou cinq heures le trio Boris Herrmann (Malizia), Yannick Bestaven (Maître Coq) et Sam Davies (Initiatives Cœur).

« Pour l’heure, c’est difficile d’estimer combien de de temps va durer cette transition et à quel moment le nouveau vent va se réinstaller. On va voir les écarts entre les leaders se resserrer puis se défaire puisque l’ensemble des bateaux de tête ne devrait pas échapper à cette zone délicate », annonce Jacques Caraës, le Directeur de course de cette Bermudes 1000 Race.

L'ETA concernant Sébastien Simon pourrait raisonnablement se situer entre 5 et 8 heures demain, et celles de ses poursuivants les plus proches osciller entre 9 et 11 heures. Une chose est sûre : le match final entre Boris Herrmann (Malizia), Yannick Bestaven (Maître Coq) et Sam Davies (Initiatives Cœur) s’annonce redoutable !

Et derrière les premiers ?

La bagarre pour les accessits risque, elle aussi d’être passionnante jusque dans les dernières longueurs, et en particulier pour les 7e, 8e, 9e et 10e places que devraient, a priori, se répartir Clément Giraud (Envol by Fortil), Stéphane Le Diraison (Time for Oceans), Arnaud Boissières (La Mie Câline – Artipôle) et Fabrice Amedeo qui se tiennent aujourd’hui dans un mouchoir de poche.


De la pétole pour les retardataires

Plus en arrière, Manuel Cousin (Groupe Setin), Damien Seguin (Groupe APICIL) Miranda Merron (Campagne de France) et Alexia Barrier (4myPlanet), ont eux aussi passé la surmultipliée depuis ce matin.

En queue de peloton, Pip Hare (Superbigou), Ari Huusela (Ariel II) et le belge Denis Van Weynbergh (Eyesea) qui a passé le waypoint des Açores ce matin aux alentours de 3 heures et fait donc désormais lui aussi route vers Brest, mangent cependant toujours leur pain noir.

Point sur les dernières ETA

Sébastien Simon (Arkéa – Paprec) le 17 mai à 4h45
Boris Herrmann (Malizia II – Yacht Club de Monaco) le 17 mai à 9h
Yannick Bestaven (Maître Coq IV) le 17 mai à 9h50
Sam Davies (Initiatives Cœur) le 17 mai à 9h50

Source : Rivacom