jeudi 2 mai 2019

Clarisse Crémer au départ de la grande course sur la Solo Maitre CoQ : "Du pas trop mal, du très mauvais aussi"

C'est aux Sables d'Olonne que se déroule actuellement la Solo Maître Coq, première course en solitaire de Clarisse Crémer sur son Figaro Beneteau 3 Everial. 37e avant la grande course, la skipper poursuit son apprentissage. "Je suis mi-figue mi-raisin après ces 2 premiers tests."


Clarisse Cremer
Crédit : Ch Breschi


Deux petits parcours "tests" pour se mettre en jambe 

Les 46 concurrents de l'épreuve se sont d'abord confrontés lundi et mardi sur deux parcours en baie d'un peu plus de 30 milles. "Pour le premier parcours côtier lundi, j'étais fébrile, surexcitée et pas très détendue. J'avais bien commencé mais j'ai fait une erreur que j'ai du coup mal rattrapée et j'ai perdu beaucoup !". La skipper d'Everial termine 39ème sur 46.

Le deuxième jour, les conditions sont sensiblement similaires, mais elle se détend et fait moins d'erreurs. Même si le début de la course n'est pas terrible, elle s'applique et regagne des places au fur et à mesure pour terminer 34ème et 1ère fille.

"Je suis mi-figue mi-raisin après ces 2 premiers tests sur la Solo Maitre Coq. Il y a eu du pas trop mal chaque jour, du très mauvais aussi, un peu de progression entre les deux journées, un peu de frustration de ne pas être capable de prendre des meilleurs départs et des soucis de vitesse qui m'ont couté assez cher. Heureusement il y a eu du mieux à la fin et je pense que mon état de fébrilité ne m'aidait pas à être une championne à la barre."


Départ de la grande course cet après-midi

La dernière confrontation de cette Solo Maître Coq a lieu ce jeudi. La flotte partira pour un parcours de 340 milles et deux nuits en mer. Les conditions seront plus toniques, les options et stratégies plus nombreuses. Objectif : rester concentrée et faire le moins de bêtises possibles.

Par la rédaction
Source : Cl.Cremer