jeudi 16 mai 2019

Damien Seguin et Yoann Richomme ensemble sur la Transat Jacques Vabre - IMOCA

Pour sa troisième participation à la Transat Jacques Vabre mais sa première en IMOCA, Damien Seguin, skipper de Groupe APICIL, a choisi d’embarquer le récent vainqueur de la Route du Rhum en Class 40, Yoann Richomme. "Je suis très satisfait de partir avec Yoann car nous nous entendons très bien. Nous avons fait deux transats ensemble qui se sont bien passées."


Credit :  J.Vapillon / Groupe APICIL

Seguin - Richomme : déjà deux Jacques Vabre ensemble

La rencontre entre Damien Seguin et Yoann Richomme ne date pas d’hier puisque les deux hommes ont déjà disputé à deux reprises la Transat Jacques Vabre en double à bord du Class 40 ERDF – Des Pieds et Des Mains (2ème en 2011, 7ème en 2013). C’est donc tout naturellement que ces deux marins ont choisi de s’associer de nouveau sur cette course, cette fois à bord d’un IMOCA.

« Nous nous entendons très bien, nous sommes de vrais amis ce qui est très important quand on part en double sur un bateau. C’est toujours bien d’allier l’agréable à la volonté de réussir sportivement. Nous avons fait deux transats ensemble qui se sont bien passées même si cela n’a pas toujours été facile car nous avons connu quelques galères notamment sur celle de 2013. Nous sommes complémentaires dans notre façon de naviguer » explique Damien.

A eux deux, ils affichent un très beau palmarès et une expérience solide. 6e de la dernière Route du Rhum, le skipper de Groupe APICIL a gagné en confiance et espère figurer en bonne place dans la superbe baie de tous les Saints de Salvador de Bahia. Avec une trentaine d’IMOCA annoncés au départ de la Jacques Vabre le 27 octobre prochain, le duo Seguin / Richomme sait que la tâche ne sera pas facile.


Groupe APICIL remis à l'eau

Après quatre mois de chantier, le monocoque Groupe APICIL a été remis à l’eau la semaine dernière  à Port-La-Forêt. D’importants travaux ont été effectués à bord du monocoque qui a retrouvé une seconde jeunesse. « Nous n’avons pas touché à la structure du bateau car nous avons tenu à conserver ses points forts, notamment sa fiabilité mais nous l’avons mis à nu pour faire un vrai check-up. 

Nous avons désormais un bateau qui devrait être beaucoup plus performant que la version Route du Rhum car il est plus léger et est équipé de dérives angulées. Nous avons également changé les voiles. » 

Actuellement sur la Bermudes 1000 race, Damien Seguin poursuivra ensuite sa préparation sur la Rolex Fastnet Race pour arriver fin prêt au Havre.


Par la rédaction
Source : A Bargat