vendredi 17 mai 2019

Sébastien Simon vainqueur de la Bermudes 1000 Race Douarnenez-Brest - IMOCA

Ce matin, Sébastien Simon a remporté la Bermudes 1000 Race, sa première course en solitaire en IMOCA, avec Arkea Paprec, l'ex PRB. Ce vendredi 17 mai à 10h34, le jeune skipper a franchi à Brest la ligne d'arrivée à Brest. "C’était une course étonnante. Parfois cela partait par devant et j’arrivais à y aller. D’autre fois, cela revenait par derrière dans les phases de transition. J’ai cru qu’ils reviendraient encore cette nuit et finalement j’ai réussi à repartir. C’est le jeu de la régate," raconte le vainqueur.


Credit : F.Van Malleghem / Bermudes 1000 Race


Sébastien Simon : "Une super expérience"

« Je suis plutôt surpris de gagner mais c’est chouette ! Cela fait seulement depuis le 5 février que je navigue en IMOCA. J’ai fait deux transats avec le bateau et je me suis beaucoup entraîné avec Vincent (Riou) pour sa Route du Rhum. C’était bénéfique mais je ne m’attendais pas à arriver à cette position !

Tout n’était pas parfait mais je suis content de mes trajectoires. J’ai quand même fait quelques vracs et j’y ai laissé beaucoup d’énergie. J’ai eu aussi des moments un peu difficiles. C’est en tout cas une super expérience.

Je me suis senti à l’aise sur le bateau, je n’avais pas peur de faire des manœuvres et d’être un peu ambitieux.

C’était une course étonnante. Parfois cela partait par devant et j’arrivais à y aller. J’avais les clés du bateau et j’avançais quasiment aussi vite que les autres concurrents voire même plus vite. D’autre fois, cela revenait par derrière dans les phases de transition. J’avais l’impression que les autres ne s’arrêtaient jamais alors que moi cela faisait 2 heures que je n’avançais plus ! J’ai cru qu’ils reviendraient encore cette nuit et finalement j’ai réussi à repartir. C’est le jeu de la régate, c’est aussi pour cela que c’est chouette ce genre de course. Ce n’est jamais fini finalement ! 
 »

 "Finalement il faut tenir et c’est le premier qui lâche qui perd…"

« Mon expérience en Figaro aide forcément car une course de 7 jours, c’est quasiment comme une solitaire du Figaro. On dort et on vit quasiment au même rythme. Et si mes trajectoires étaient ce qu’elles étaient, c’est aussi grâce à cette expérience. En monotype, stratégiquement, on se tire tous la bourre pour gagner quelques mètres !

L’IMOCA, c’est un sport prototype où chaque bateau a ses forces, ses faiblesses. C’est une autre dimension que le Figaro. Au niveau physique par exemple, c’est énorme. Il faut puiser dans les ressources pour faire une manœuvre. Le moindre vrac, c’est la punition ! J’y ai laissé quelques plumes !

C’est aussi un sport mécanique. Quand on est à pleine vitesse au reaching comme ce que nous avons rencontré pour aller aux Açores, on se demande si le bateau ne va pas se démantibuler. Finalement il faut tenir et c’est le premier qui lâchera qui perdra… »


Son temps de course est de 7 jours, 17 heures, 34 minutes. Sébastien Simon a bouclé le parcours théorique de 2 000 milles à la vitesse moyenne de10,73 nœuds. Il a en réalité parcouru 2 196,97 milles sur le fond, à la moyenne de 11,84 nœuds.

Classement de la Bermudes 1000 Race le 18 mai à 12 h (jour et heure d'arrivée - temps de course - ecart au premier) :

1 Arkéa-Paprec Sébastien Simon 17/05/2019 10:34:00 • 7j 17h 34min 00s
2 Maître Coq IV Yannick Bestaven 17/05/2019 13:47:20 • 7j 20h 47min 20s (+03h 13min 20s)
3 Prysmian Group Giancarlo Pedote 17/05/2019 13:49:45 • 7j 20h 49min 45s (+03h 15min 45s)
4 Initiatives - Coeur Samantha Davies 17/05/2019 13:52:22 • 7j 20h 52min 22s (+03h 18min 22s)
5 V and B - Sailing Together Maxime Sorel 17/05/2019 13:53:45 • 7j 20h 53min 45s (+03h 19min 45s)
6 Malizia II - Yacht Club De Monaco Boris Herrmann 17/05/2019 14:27:15 • 7j 21h 27min 15s (+03h 53min 15s)
7 Newrest - Art Et Fenetres Fabrice Amedeo 17/05/2019 18:03:09 • 8j 01h 03min 09s (+07h 29min 09s)
8 Envol by Fortil Clément Giraud 17/05/2019 18:05:36 • 8j 01h 05min 36s (+07h 31min 36s)
9 La Mie Câline - Artipôle Arnaud Boissieres 17/05/2019 19:12:49 • 8j 02h 12min 49s (+08h 38min 49s)
10 Time For Oceans Stéphane Le Diraison 17/05/2019 19:47:11 • 8j 02h 47min 11s (+09h 13min 11s)
11 Groupe APICIL Damien Seguin 18/05/2019 01:22:00 • 8j 08h 22min 00s (+14h 48min 00s) s
12 Groupe Setin Manuel Cousin 18/05/2019 01:33:37 • 8j 08h 33min 37s (+14h 59min 37s)
13 Campagne de France Miranda Merron - en mer
14 4myplanet Alexia Barrier - en mer
15 Superbigou Pip Hare - en mer
16 Ariel II Ari Huusela - en mer
17 eyesea.be Denis Van Weynbergh - en mer


Sources : ScanVoile - Rivacom