jeudi 27 juin 2019

Armel Le Cléac'h repart de La Solitaire avec deux podiums d'étape : "Que je revienne encore plus affûté en 2020"

A 12h15 hier mercredi 26 juin, Armel Le Cléac’h s’est emparé à Dieppe de la 2e place de la quatrième et dernière étape de la Solitaire Urgo Le Figaro, après 3 jours et 20 heures de mer. Passé à 38 secondes de la victoire d’étape, le skipper de Banque Populaire termine 10e au classement général. Il dresse le bilan et confirme sa participation à la prochaine saison du circuit Figaro.


Crédit : A Courcoux

Armel Le Cléac'h : "J’ai retrouvé de belles sensations"

« Après la troisième étape bien décevante, l’objectif était de se remobiliser pour la dernière. Ce dernier parcours entre Roscoff et Dieppe a été compliqué avec beaucoup de rebondissements. J’ai retrouvé de belles sensations et été souvent aux avant-postes. 

Ça fait du bien de jouer la gagne. Il a fallu être opportuniste, notamment la dernière nuit dans le vent très faible. On savait que le premier qui redémarrerait serait bien placé pour la suite. J’ai bien géré les petites risées et j’ai réussi à m’échapper. 

J’étais en tête au lever du jour mais je n’ai pas toujours bien négocié les petites bascules de vent en fin de parcours. Eric Péron est repassé devant et a terminé quelques secondes avant moi à Dieppe. Le podium reste un super résultat et je suis content de finir sur une bonne note. »


"J’ai manqué de régularité"

« 10e au classement général : je tire un bilan correct de cette Solitaire du Figaro compte tenu du plateau très relevé, des conditions météo compliquées, du parcours détonnant et des nombreux rebondissements. 

La troisième étape m’a fait très mal au classement général mais les trois autres ont été positives, surtout la dernière. J’ai parfois su mener la flotte mais j’ai manqué de régularité pour pouvoir terminer l’épreuve sur le podium. Yoann (Richomme, le vainqueur) a été très régulier et c’est la clé pour gagner. 

Mon bateau a répondu aux attentes, il n’a pas fait trop d’erreurs contrairement au skipper. Globalement, le Figaro 3 a tenu le choc, il est promis à un bel avenir. »


"Je reviendrai en 2020" 

« J’ai appris beaucoup de choses durant cette Solitaire riche d’enseignements sur ce nouveau support. Avec Banque Populaire, nous nous sommes engagés pour deux éditions et je serai donc de retour l’an prochain. C’était intéressant d’être présent dès cette première édition en Figaro 3 pour découvrir le nouveau bateau et les forces en présence. Nous allons travailler tranquillement pour que je revienne encore plus affûté en 2020. »

Source : BPCE