lundi 8 juillet 2019

Damien Seguin remporte un 5ème titre de champion du monde en 2.4 mR : "Ca n’a pas été si simple"

Damien Seguin a remporté hier son cinquième titre de Champion du Monde de 2.4 mR. L’épreuve a débuté le 2 juillet dans la baie de Cadix. 13 manches ont été disputées dans des conditions de navigations optimales. Le skipper de l'IMOCA Apicil qui prendra le 27 octobre le départ de la Transat Jacques Vabre avec Yoann Richomme a laissé très peu de chance à ses adversaires. Lui qui avait raté de peu la victoire l’an passé a mis tout le monde d’accord en remportant la Medal Race qui a eu lieu ce dimanche.


Damien Seguin remporte un 5ème titre de champion du monde
Crédit : Team Damien Seguin


Cinquième titre mondial pour Damien Seguin

Damien Seguin est expert de cette série réservée aux marins en situation de handicap. A bord de ce petit monocoque de 4,20 mètres, il affiche un palmarès impressionnant. Cinq fois champion du monde, il est aussi double champion paralympique.

Ce cinquième sacre en poche, le skipper va désormais se consacrer à son IMOCA en vue de l’échéance de cette année : la Transat Jacques Vabre. En novembre 2020, il sera le premier skipper en situation de handicap à se présenter sur la ligne de départ du Vendée Globe.


Damien Seguin, skipper de Groupe APICIL : "Je me suis vraiment fait plaisir"

« Ça s’est super bien passé. Nous avons eu des super conditions de navigation toute la semaine avec du vent, des vagues… Le plan d’eau était assez compliqué.

 Je suis venu ici avec l’intention de bien faire, j’ai réussi. C’est vrai que quand on regarde le résultat, je n’ai pas laissé grand-chose aux autres. Je me suis appliqué dans tous les compartiments de la régate : mes bons départs, la bonne tactique, une bonne vitesse. 

Je me suis vraiment fait plaisir sur l’eau et contrairement à ce que reflètent les résultats, ça n’a pas été si simple. Je me suis vraiment employé et je n’ai rien lâché. A aucun moment, je me suis dit que c’était gagné. J’ai été à fond jusqu’au bout au point de gagner la Medal race. 

Je suis content et ça m’a fait vraiment plaisir de refaire du 2.4 mR. Je suis venu chercher de la navigation. Je voulais retrouver le plaisir des nav sur les petites régates. J’adore ça. Maintenant, je vais ranger pendant quelques mois le 2.4 mR au garage et me consacrer à fond à mon projet IMOCA. On va sortir le bateau de l’eau pour une petite révision puis on reprendra l’entraînement. »

Source : A Bargat