mardi 17 septembre 2019

Charal au départ du défi Azimut demain, Jérémie Beyou : "En un an, nous avons énormément progressé"

L'IMOCA Charal participe à Lorient, de mercredi à dimanche, à la 9e édition du Défi Azimut. Avec au programme une course en double de 48 heures, que Jérémie Beyou disputera avec son co-skipper Christopher Pratt. L'occasion de se roder une dernière fois en course, à cinq semaines du départ de la Transat Jacques Vabre.



Crédit : G Lebec

Défi Azimut en trois parties

Un peu plus d'un mois après leur belle victoire sur la Rolex Fastnet Race, Jérémie Beyou et Christopher Pratt sont de retour en course cette semaine, puisqu'ils participent au Défi Azimut, qui se déroule cette année en trois parties : runs de vitesse mercredi, course en double de 48 heures de jeudi à samedi, tour de Groix en équipage dimanche. Une épreuve qui fait office d'ultime répétition avant la Transat Jacques Vabre.


Jérémie Beyou : "Nous n'avons plus vraiment de doutes sur sa fiabilité"

En septembre 2018, Jérémie Beyou et le Charal Sailing Team y avaient étrenné leur tout nouveau Charal. Un an plus tard, ce dernier sera à n'en pas douter une nouvelle fois l'un des animateurs du Défi Azimut. « En un an, nous avons énormément progressé dans la maîtrise du bateau et dans la faculté à le mener vite tout le temps, sans compter que nous n'avons plus vraiment de doutes sur sa fiabilité », estime ainsi le skipper de Charal.

« C'est clairement une répétition générale avant la Transat Jacques Vabre. D'abord pour Christopher et moi, d'autant que même si nous étions très contents de remporter la Rolex Fastnet Race, nous avons fait quelques petites erreurs sur lesquelles nous avons bien débriefé depuis. C'était important de se dire les choses et de chercher des solutions pour être meilleurs à l'avenir », explique Jérémie Beyou.


Source : I Delaune