lundi 16 septembre 2019

Charlie Dalin et Yann Eliès qualifiés pour la Transat Jacques Vabre, le nouvel IMOCA Apivia paré pour le Brésil

La semaine dernière, Charlie Dalin et Yann Eliès ont passé trois jours en mer à bord de l’Imoca APIVIA afin d’effectuer leur qualification pour la Transat Jacques Vabre. Le tandem a officiellement son billet pour un aller simple – et potentiellement express – entre Le Havre et Salvador de Bahia. "C’est très impressionnant : sitôt que l’on prend appui sur un foil, on prend de la vitesse très vite, et ces vitesses sont impressionnantes !"



Credit : JM Liot / Alea / Disobey / Apivia


De plus en plus loin

Depuis un peu plus d’un mois, l’Imoca APIVIA navigue bien et vite. Après des premiers bords dans les alentours de la baie de Port-la-Forêt, Charlie Dalin s’aventure de plus en plus loin pour tester, pousser et éprouver son monocoque dernière génération.


Qualif en poche pour Apivia

Ces derniers jours, Charlie Dalin et Yann Eliès ont effectué une sortie de trois jours en mer afin d’aller décrocher la qualification pour la Transat Jacques Vabre. Un long galop de mille milles nautiques qui a permis aux deux skippers de prendre leurs marques en tandem. « Cela faisait trop longtemps que je n’avais pas passé trois jours en mer à vivre au large, au rythme des changements de voiles, des manœuvres et des quarts. On a pu passer du temps à deux, en « faux solo », à appréhender l’ergonomie d’APIVIA, en prendre possession et se projeter dans le mode course ».

« Et on en parcourt, des milles, avec les foils ! C’est très impressionnant : sitôt que l’on prend appui sur un foil, on prend de la vitesse très vite, et ces vitesses sont impressionnantes. On en avait déjà eu un avant-goût lors de nos premiers stages avec le Pôle Finistère course au large, cela ne cesse de se confirmer. En termes de performances, j’ai plus le sentiment d’être sur un multicoque que sur un monocoque ».


Vous conseille : Apivia est à l'eau, retour sur la mise à l'eau de l'IMOCA de Charlie Dalin à Lorient - 7 août 2019


Par la rédaction
Source : Disobey