mardi 15 octobre 2019

Charal favori sur la Transat Jacques Vabre, Jérémie Beyou : "Nous sommes vraiment dans les clous" - IMOCA

Ce jeudi, Jérémie Beyou et Christopher Pratt quitteront Lorient pour Le Havre, d'où sera donné le 27 octobre le départ de la Transat Jacques Vabre. Les deux marins se sentent fin prêts pour aborder le grand rendez-vous de la saison. "Compte tenu de cette préparation quasi-parfaite et des résultats obtenus, on ne peut pas dire autre chose que notre objectif est de gagner."


Crédit : JM Liot


"Nous partons rassurés"

Jérémie Beyou : « Nous sommes vraiment dans les clous du programme initial : sereins avec le bateau, en termes de performances, de manœuvres et de fiabilité, mais aussi d'un point de vue logistique et au niveau de la préparation physique. Nous partons rassurés au Havre et confortés par nos deux victoires sur la Rolex Fastnet Race et le Défi Azimut. »

Les dernières navigations de septembre ont permis au binôme d'affiner ses derniers réglages, comme le confirme Christopher Pratt. « Tu n'arrêtes jamais de découvrir de nouveaux réglages qui, une fois intégrés, deviennent des automatismes. Pour ce qui est de notre duo avec Jérémie, cela fait plusieurs années que nous naviguons ensemble. Nous arrivons à faire les choses de manière encore plus sereine et plus fluide. »


"Notre objectif est de gagner"

Ils seront considérés comme faisant partie des favoris sur cette Transat Jacques Vabre. Ce que Jérémie Beyou ne nie pas : « C'est sûr que compte tenu de cette préparation quasi-parfaite et des résultats obtenus, on ne peut pas dire autre chose que notre objectif est de gagner, on ne nous croirait pas si on affirmait le contraire. Mais on connaît la complexité de la tâche. 

Pour gagner, il faut réunir au même moment tous les ingrédients : les bonnes stratégies, beaucoup d'intensité, aucun souci technique et toujours une petite part de réussite. Et il ne faut surtout pas négliger nos concurrents qui marchent aussi très bien, nous ne sommes pas les seuls à nourrir cette ambition de victoire. »


Il reste désormais une grosse dizaine de jours, dont un convoyage, au duo pour peaufiner les ultimes détails.

Source : I Delaune