jeudi 3 octobre 2019

Phil Sharp, skipper et ingénieur, lance OceansLab, des solutions pour s'éloigner des énergies fossiles - Class40

Phil Sharp, basé à La Rochelle, a annoncé lors du Grand Pavois un programme ambitieux de courses au large d'une durée de quatre ans sur son Class40 OceansLab, équipé d'un système pour générer de l'énergie propre. "A bord d'OceansLab, je veux montrer qu'il existe des solutions pour remplacer les carburants fossiles en haute mer."


Crédit : O Blanchet


Phil Sharp : "des solutions pour remplacer les carburants fossiles en haute mer"

Une technologie de piles à combustible à l'hydrogène sera utilisée pour la propulsion électrique et pour les systèmes de navigation sur son monocoque Class40. Celle-ci sera testée et évoluera pour être mise en application sur un IMOCA de 60 pieds dont la construction pourrait être envisagée courant 2020.

Skipper, âgé de 38 ans, avec quatre podiums à son actif lors de ses dernières transatlantiques, Phil Sharp utilise son support pour démontrer comment la marine marchande pourrait adopter les systèmes propres sans aucune émission de carbone.

"Naturellement je fais de la voile dans le but de gagner des courses mais aussi pour prouver que nous pouvons gagner sans émission de carbone si nous nous servons des technologies d'énergie propre.

A bord d'OceansLab, je veux montrer qu'il existe des solutions pour remplacer les carburants fossiles en haute mer. Les courses, auxquelles je participerai, me permettront de tester la performance et l'endurance de cette technologie dans l'environnement le plus dur de la terre." confie Phil Sharp.


Accélérer la transition vers un transport à zéro carbone sur les océans

Il souhaite aider l'accélération de ce processus en menant des campagnes "énergie propre" gagnantes dans les grandes courses autour du monde, tels que The Ocean Race (en équipage en 2021-22) et l'Everest des mers, en solitaire, le Vendée Globe en 2024-25.

Phil Sharp testera en mai 2020 un système prototype au large dans The Transat, une course de 3000 miles nautiques en solo de Brest à Charleston (USA).

Son programme de courses au large, soutenu par des sponsors et partenaires techniques lui permettra de tester l'endurance des systèmes de piles à combustion à l'hydrogène dans l'environnement marin propice à l'humidité et au sel.

"Nous sommes en train de créer un système de filtration d'air qui, je l'espère, résistera aux exigences de l'atmosphère océanique, mais il est essentiel de surveiller le système et une dégradation éventuelle et d'observer comment cela varie au fil du temps," a-t-il dit.


Programme à venir :

Class40 - Mai 2020: The Transat

*IMOCA Globe Series
Septembre 2021: The Ocean Race
Novembre 2022: Route du Rhum
Novembre 2023: Transat Jacques Vabre
Novembre 2024: Vendée Globe

Source : I.Delaune