mercredi 16 octobre 2019

Banque Populaire de (presque) toutes les éditions de la Transat Jacques Vabre : "Des histoires fascinantes"

Fidèle à la Transat Jacques Vabre depuis sa création en 1993, Banque Populaire a participé à toutes les éditions, sauf celles de 2009, 2013 et 2017, ce qui en fait le Team le plus représenté sur l’épreuve. L’histoire de la course en double et celle du sponsoring voile de Banque Populaire sont donc intimement liées.Thierry Bouvard, responsable du Pôle Sponsoring, raconte.


Crédit : JM Liot


L’époque des grands aventuriers

C’est Francis Joyon qui, le premier, a porté les couleurs de Banque Populaire sur la Transat Jacques-Vabre, en solitaire lors de l’édition initiale en 1993, en double lors des deux suivantes, à chaque fois sur un trimaran de 60 pieds . « Cette première ère correspond à l’époque des grands aventuriers comme Francis, des personnalités très entières que des sponsors nouvellement arrivés ont eu envie d’accompagner. »

Troisième en 1993, le skipper, frôle la victoire deux ans plus tard, associé à Jacques Vincent, deuxième à seulement 36 minutes du duo Vatine/Jourdain, avant de finir quatrième en 1997 avec Roland Jourdain. Restée fidèle à la course au large et à la Transat Jacques-Vabre, c’est désormais avec désormais Lalou Roucayrol aux commandes du trimaran ORMA que Banque Populaire continue l’aventure Jacques Vabre. Il termine quatrième en 1999 avec Jacques Caraës, sixième en 2001 accompagné d’Yves Parlier et en 2003 au côté de Pascal Bidégorry.


Victoire en ORMA

2005 est l’année de la consécration pour Banque Populaire. Un an plus tôt, Ronan Lucas est recruté en tant que directeur du Team et Pascal Bidégorry succède à Lalou Roucayrol, avec l’objectif commun de jouer les premiers rôles au sein de la classe ORMA. L’acquisition et la transformation de l’ancien Trimaran Bayer donnent rapidement des résultats : le trimaran bleu et blanc, Banque Populaire IV, remporte la Transat Jacques-Vabre (Lionel Lemonchois accompagne Pascal Bidégorry) et le titre de champion du monde ORMA dans la foulée.

« Cette Jacques Vabre est la première grande victoire de Banque Populaire au bout de seize ans de partenariat.  » Ce succès a une incidence directe sur la suite puisque c’est à la fin de cette année 2005 qu’est entériné le lancement du Maxi Banque Populaire V.


Première en monocoque pour Banque Populaire

Programme de navigation du Maxi Trimaran Banque Populaire V oblige, l’édition 2009 de la Transat Jacques Vabre est la première sur laquelle n’est pas présente Banque Populaire. Armel Le Cléac’h est choisi début 2011 pour incarner le nouveau projet Mono 60’ Banque Populaire. Quelques mois plus tard, il dispute avec Christopher Pratt la Transat Jacques-Vabre sur l’ancien Foncia 2 de Michel Desjoyeaux, la première en monocoque pour Banque Populaire, avec une troisième place à la clé.


Une course qui illustre la persévérance de Banque Populaire

Ils construisent un nouveau monocoque de 60 pieds, doté - c’est une petite révolution - de foils. D’où la présence de « BP VIII », mis à l’eau quatre mois plus tôt, au départ de l’édition 2015 de la transat en double. Comme en 2011, Armel Le Cléac’h, associé cette fois à Erwan Tabarly, termine sur le podium, grimpant même d’une marche.

« A l’instar de celle de 2011, cette traversée a été pour nous une transat de validation, cette fois de nos choix technologiques. ORMA, IMOCA  et peut-être un jour en ultime, c’est une course qui illustre bien la persévérance de Banque Populaire dans la voile, elle nous a permis de dérouler des histoires qui ne s’écrivent pas de la même façon mais toutes aussi fascinantes. »

Source : BPCE