mercredi 20 novembre 2019

Le duo Cammas - Caudrelier attendu ce soir à la marque de Robben Island, Thomas Coville fera le point au Cap

Au pointage de 12h ce mercredi 20 novembre, le Maxi Edmond de Rothschild pointait ses étraves à moins de 200 milles de Robben Island, deuxième marque de parcours officielle de la Brest Atlantiques. Ralentis ce matin par le passage d'une dorsale anticyclonique, Charles Caudrelier et Franck Cammas avaient depuis retrouvé une vitesse supérieure à 20 noeuds. Ils sont attendus au large de Table Mountain en début de soirée.


Crédit : Y Riou

Franck Cammas : "ce sont des paysages assez fantastiques"

C’est en une poignée d’heures que se compteront les écarts au pied de Table Mountain, où le leader, le Maxi Edmond de Rothschild, mené par Franck Cammas et Charles Caudrelier, est attendu ce mercredi aux alentours de 20h. « Comme on arrive par le sud, on va longer les côtes jusqu’à Table Mountain, ce sont des paysages assez fantastiques, j’espère qu’on pourra en profiter, c’est toujours sympa de profiter de ça dans ces courses où on ne voit pas beaucoup la terre. En plus, Le Cap est un endroit que tout le monde aime bien, c’est notre cas avec Charles, on s’y était arrêtés sur la Volvo Ocean Race. Là, on espère bien ne pas s’y arrêter, on aura ensuite un passage en début de nuit à Robben Island, avant de faire route vers le nord et de trouver des latitudes un peu plus clémentes » explique Franck Cammas. 


Deuxième de « Brest Atlantiques », le trimaran MACIF (François Gabart/Gwénolé Gahinet), pointé à 16h à 90 milles du leader, devrait à son tour longer Le Cap vers Robben Island, 3-4 heures plus tard, soit vers minuit, suivi en milieu de nuit par Yves Le Blevec/Alex Pella (Actual Leader).

Thomas Coville : "On fera le point au Cap"

Thomas Coville et Jean-Luc Nélias devraient arriver jeudi matin au Cap, ils ont prévu de mettre leur course entre parenthèses à 1 mille à l’ouest de l’entrée du port sud-africain, leur équipe technique pourra alors monter à bord de Sodebo Ultim 3 puis, une fois à quai, se pencher sur le flotteur arrière, évaluer les dégâts et les éventuelles réparations à faire, comme l’a expliqué mercredi Thomas Coville dans une vidéo envoyée par son media man, Martin Keruzoré : « On fera le point au Cap sur l’état du bateau. En dehors du fait que nous ayons perdu un morceau de flotteur, ça reste un bateau intègre et en super état, nous avions fait en sorte que ce soit le cas pour attaquer la deuxième partie du parcours, longue et compliquée. Là, on va faire un check pour voir si tout est viable. Ensuite, on envisagera un départ ou pas du Cap, il faut bien peser le pour et le contre, bien étudier les conditions dans lesquelles on repartirait »






MAJ à 21h : A 20h16 (HF), Gitana 17 est le premier Ultim à enrouler la seconde marque de parcours

Après 15 jours 9 heures et 16 minutes de mer, le Maxi Edmond de Rothschild a franchi le premier ce mercredi à 20h16 (heure française) la seconde et dernière marque de parcours de « Brest Atlantiques », au nord de Robben Island, île située à 4 milles au nord du Cap. Le trimaran mené par Franck Cammas et Charles Caudrelier a mis 6 jours et 7 minutes pour boucler le parcours entre Rio de Janeiro et Le Cap.

Sources : Gitana SA - BAtlantiques