lundi 25 novembre 2019

Journées à plus de 700 milles pour Francis Joyon et ses hommes : "Nous sommes descendus plus bas que prévu"

Après un peu plus de 4 jours de course vers le Sud de l’océan Indien, Francis Joyon, son fils Corentin, Christophe Houdet, Bertrand Delesne et Antoine Blouet entament désormais une remontée vers le nord, le long des côtes de l’Ouest Australien. Deux belles journées à plus de 700 milles, tout va pour le mieux à bord d'Idec Sport. 


Credit : JM Liot


Francis Joyon hors quart : « Je ne fais presque rien à bord » s’amuse-t-il. « Tout le monde semble prendre beaucoup de plaisir à mener IDEC SPORT. Nous sommes descendus un peu plus bas qu’initialement prévu, la faute à cet anticyclone qui nous a contraints à nous rapprocher de l’Australie. Nous allons devoir le contourner en sa partie orientale et nous nous attendons à toucher des vents très faibles ces prochaines heures. »


Des centaines de litres d’eau dans le bateau

De la très haute vitesse accomplie sans faire le moins du monde souffrir le bateau. « Nous voulions éviter les allures au plus près du vent dans une mer formée » insiste Francis Joyon. « D’où le choix assumé de rallonger la route par le Sud. Seul petit souci à déplorer, les vibrations du bateau à vive allure ont permis l’ouverture d’un petit capot de contrôle dans le puits de dérive, et le bateau s’est instantanément rempli de plusieurs centaines de litres d’eau. »


Vous conseille : Top départ pour Francis Joyon et ses hommes, Idec Sport poursuit ses records vers le Vietnam : "Un immense plaisir"



Par la rédaction
Source : Mer et Media