lundi 12 mars 2018

IMOCA / La Bermudes 1000 Race Douarnenez Cascais, "Il y aura une dizaine d’inscrits"

La Bermudes 1000 Race Douarnenez Cascais, réservée aux IMOCA, sera lancée de Douarnenez le 9 mai, pendant le Grand Prix Guyader. La flotte des 60 pieds ralliera Cascais au Portugal, via le Fastnet. Cette nouvelle course sera la première épreuve en solitaire depuis le dernier Vendée Globe.


La Bermudes 1000 Race Douarnenez Cascais sera lancée de Douarnenez le 9 mai
Credit : O Blanchet

Sur la route de la Méditerranée

On se souvient que les IMOCA sont attendus en Méditerranée début juin pour participer à la Monaco Globe Series. Dès lors, au lieu de partir en convoyage, l'idée est de proposer aux skippers une course en solitaire.


Zoom sur la course Bermudes 1000 Race Douarnenez Cascais

Le départ de la course sera donné le 9 mai. Une douzaine de concurrents sont attendus pour ces 1000 milles jusqu’à Cascais, en doublant le Fastnet. Les premiers devraient arriver dans le port portugais le 13 mai. A noter : la Bermudes 1000 Race est qualificative pour la Route du Rhum 2018.


Jacques Caraës, le directeur de course : 

« Cette course est, pour moi, une belle occasion de suivre les Imoca à une bonne période. Ce sera leur première confrontation en solitaire au large avant la Route du Rhum sur un parcours sélectif entre le Fastnet et le Golfe de Gascogne. Le terrain de jeu est superbe. Il y aura probablement des options, ce sera intéressant d’un point de vue sportif et, pour le directeur de course que je suis, ça peut être l’occasion de valider des qualifications en vue du Rhum."


Roland Jourdain, représentant de la Classe Imoca : 

« Il y aura une dizaine d’inscrits, ce qui pour une première édition est déjà un succès. La Bermudes 1000 Race va permettre de rallier deux magnifiques plans d’eau. Entre les deux ports, les skippers vont parcourir des milles, en course, en solitaire, c’est tout ce qu’ils demandent ».

Antoine Mermod, président de la Classe Imoca : 

« Un sprint en solitaire, entre Douarnenez et Cascais en passant par le Fastnet est une première pour nos bateaux, ce parcours va nous permettre d’exprimer tout le potentiel de nos bateaux et nous obligera également à avoir une bonne préparation météo et stratégique. La mer d’Irlande est toujours un casse-tête pour les marins ! »

Par la rédaction
Source : Sea to See