vendredi 11 mai 2018

Paul Meilhat leader sur la Douarnenez - Cascais, Sam Davies en embuscade malgré une avarie

Ce vendredi, alors qu’ils sont désormais passés sous le front et progressent dans un flux de nord-ouest d’une vingtaine de nœuds, les IMOCA de la Bermudes 1000 Races Douarnenez – Cascais filent entre 14 et 16 nœuds de moyenne en direction du way-point situé à 335 milles dans l’ouest de Lisbonne. En tête, Paul Meilhat (SMA) et Sam Davies (Initiatives Cœur) se livrent une belle bagarre et creusent doucement mais sûrement l’écart sur leurs poursuivants.


Crédit : F Van Malleghem

Sam Davies : "Il a fallu vider tous ces milliers de litres de flotte"

« Depuis la fin de la matinée, un nouveau front est passé. Il a entraîné une bascule du vent du sud-ouest au nord-ouest qui nous permet de faire route directe vers ce fameux way-point », a indiqué Fabrice Amedeo (Newrest – Art & Fenêtres). « J’apprends et je teste plein de choses, je galère aussi… Cette navigation remplit tous ses objectifs ! » commentait le skipper à la découverte de son foiler.


Plus de la moitié des 1000 milles du parcours derrière eux, les solitaires et le duo en lice cavalent au reaching, propulsés par un flux de nord-ouest d’une vingtaine de nœuds. « Ce matin, j’ai eu deux petits pépins qui m’ont fait un peu peur et qui m’ont également coûté cher en milles car pour gérer les problèmes, j’ai été obligée de ralentir », a commenté Sam Davies, confrontée à un souci sur sa grand-voile, mais aussi et surtout à une voie d’eau dans son bateau.

« J'étais lancée à 22 nœuds et tout d’un coup, j'ai entendu de l'eau dans la coque. Quand je suis allée devant, le niveau était au-dessus de mes genoux et ça montait. J'ai ralenti tout de suite et j’ai fait gîter le bateau. Assez rapidement, j'ai trouvé le problème : c'était un capot sur le puits de foil qui avait sauté. Ouf, un soulagement ! Mais il a fallu vider tous ces milliers de litres de flotte. J'ai mis au moins 30 minutes à tout pomper », a détaillé la skipper d’Initiatives Cœur qui est désormais repartie plein pot et qui n’a pas encore dit son dernier mot.


Louis Burton espère repartir

Louis Burton, le skipper de Bureau Vallée 2 qui a fait demi-tour lors de la première nuit après avoir constaté un bruit persistant sous la coque de son IMOCA, est arrivé à Lorient ce matin. Son objectif reste de repartir en course.

Le pointage de la Bermudes 1000 Race à 18 heures :

1. Paul Meilhat (SMA) à 413 milles de l’arrivée ;
2. Sam Davies (Initiatives Cœur) à 432 m ;
3. Damien Seguin et Jean Le Cam (Groupe Apicil) à 503 m ;
4. Fabrice Amedeo (Newrest – Art & Fenêtres) à 614 m ;
5. Manuel Cousin (Groupe Setin) à 561 m ;
6. Louis Burton (Bureau Vallée 2) à 1087 m.

Source : Sea to See