vendredi 15 juin 2018

Charlie Dalin et Martin Le Pape en bonne forme avant la Le Havre Allmer Cup - Figaro

Impatients de retrouver la compétition, Charlie Dalin et Martin Le Pape se préparent à disputer la Le Havre Allmer Cup 2018. La quatrième épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large réunira les meilleurs figaristes pour une semaine de navigation.


Crédit : A Courcoux



Les deux skippers partagent un objectif commun : se préparer au mieux à la Solitaire URGO Le Figaro, point d’orgue de la saison.


Martin Le Pape : "Je vois les choses un peu différemment"

Après un abandon sur la Transat AG2R La Mondiale, Martin Le Pape est de retour avec un bateau totalement prêt. Aussitôt le monocoque remis à l’eau, le skipper Macif 2017 a cumulé les sorties en mer pour parfaire les réglages et reprendre ses automatismes en solitaire.

Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) : « Les semaines qui ont suivi le démâtage ont été très intenses car nous voulions respecter un planning précis. Seulement 17 jours après l’incident, je naviguais à nouveau sur mon Figaro Bénéteau. Une fois le mât remis en place, j’ai enchaîné les sorties avec une grand-voile et nous avons repris chaque réglage les uns après les autres. 

Je suis impatient de régater face aux autres au Havre pour jauger ces nouveaux réglages. Je me sens bien, je vois les choses un peu différemment maintenant. J’ai revu mes objectifs et tenterai d’accrocher les top 10 dans les prochaines épreuves de la saison. »


Charlie Dalin : "L’objectif est de reprendre mes marques"

Tenant du titre, Charlie Dalin espère quant à lui briller à nouveau sur la course au large et les parcours techniques au programme de cette 4e édition. Originaire du Havre et faisant figure de favoris, le skipper Macif a clairement l’avantage de connaitre sur le bout des doigts ce terrain de jeu si spécifique.

Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) : « Je suis impatient de retrouver la compétition. C’est un plan d’eau que j’affectionne beaucoup car il est truffé de pièges et cela rend la tactique très intéressante. Le vent est souvent instable avec les falaises et les courants sont très forts. Cela me plait aussi de démarrer la compétition avec un grand parcours au large et trois nuits en mer, ce qui est clairement mon exercice favori. 

Ce sera important d’être dans le coup dès le début, d’être en phase avec le bateau, d’avoir les bons réglages et d’assurer une bonne régularité tout au long de la semaine. L’objectif est de reprendre mes marques avant le départ de la Solitaire à la fin du mois d’aout. »


Vous conseille : Une trentaine de Figaro sur la Le Havre Allmer Cup, Charlie Dalin, Seb Simon, Pierre Quiroga au Havre - 1 juin 2018



Par la rédaction
Source : MA Prestation