mardi 28 août 2018

Corentin Douguet premier de la Solitaire URGO au Wolf Rock, Alexis Loison, Charlie Dalin, les perdants du jour

48 heures après le départ de la première étape de La Solitaire URGO Le Figaro, le Sud de la Cornouaille a donné lieu à une intense bataille stratégique. Corentin Douguet a franchi en tête mardi à 15h49 la marque de passage de Wolf Rock, suivi par Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance), Alan Roberts (Seacat Services), Xavier Macaire (Groupe SNEF), Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM) et Anthony Marchand (Groupe Royer - Secours Populaire). Derrière, les dégâts sont importants…


Crédit : A Courcoux


De gros écarts 

La pétole qui s’est abattue sur la flotte à partir de lundi soir a totalement rebattu les cartes. Sur les réglages, mais aussi le nez dans le ciel et l’oreille à l’écoute de la météo distillée à la VHF deux fois par jour par le directeur de course, Francis Le Goff, pour tenter d’exploiter au mieux les rares veines de vent et surtout caler sa stratégie à l’approche du sud-ouest de l’Angleterre. A ce jeu, la flotte s’est totalement éparpillée sur le plan d’eau avec de gros écarts de latéral nord-sud, et ce sont finalement les partisans d’une route au plus près des côtes anglaises qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu lorsque le vent de sud-ouest est peu à peu rentré en fin de matinée, progressant sur la route un voire deux nœuds plus vite que ceux qui avaient misé sur le large.

Douguet devant Simon et Macaire au Wolf Rock

Premier à tirer au nord lundi soir, Corentin Douguet (NF Habitat), auteur d’un remarquable début de course, a pointé l’étrave de son Figaro Bénéteau 2 en tête au passage de Wolf Rock à 15h49, talonné par Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance), mais alors que le duo et leurs poursuivants immédiats, Xavier Macaire (SNEF Habitat), Anthony Marchand (Groupe Royer - Secours Populaire), Alan Roberts (Seacat Services) et Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM) espéraient profiter d’une bascule au nord-ouest pour filer à l’anglaise, voilà que le vent s’est totalement effondré, les scotchant littéralement au pied de Wolf Rock, incapables de mettre le cap au sud-est à cause d’un courant contraire ! « La patience fait décidément partie de la panoplie du Figariste », a alors confié Corentin Douguet.


Loison, Dalin, Le pape, les grands perdants du jour

Finalement, après une bonne demi-heure de surplace, le vent est peu à peu entré et les six hommes de tête ont repris de la vitesse, croisant dans leur début de descente vers la prochaine marque de passage, la Grande Basse de Portsall, les Alexis Loison (Custo Pol), Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), Martin Le Pape (Skipper 2015) et autres Justine Mettraux (TeamWork), Thierry Chabagny (Gédimat) et Erwan Tabarly (Armor-Lux), grands perdants de cette journée …


Le Top 10 de la Solitaire du Figaro le 28 août à 18h :

1. Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) à 252 milles de l’arrivée
2. Corentin Douguet (NF Habitat) à 0.1 mille
3. Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 0.8 mille
4. Alan Roberts (Seacat Services) à 0.8 mille
5. Pierre Quiroga (Skipper espoir CEM) à 1.2 mille
6. Anthony Marchand (Groupe Royer – Secours Populaire) à 2 milles
7. Alexis Loison (Custo Pol) à 2.6 milles
8. Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) à 2.8 milles
9. Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 3 milles
10. Tanguy Le Turquais (Everial) à 3.2 milles

La suite, ici



Source : Rivacom