mardi 25 septembre 2018

Armel Le Cléac'h met les bouchées doubles après son chavirage : "Les journées sont comptées" - Ultim

En pleine préparation Route du Rhum, Armel Le Cléac'h met les bouchés doubles pour être prêt le 4 novembre prochain. Face aux Ultims Sodebo, Macif et Gitana 17, le skipper, qui a vu sa préparation stoppée suite au chavirage de son maxi Banque Populaire IX, a fort à faire. Entre entrainement en commun à Port La Forêt, prise en main du maxi trimaran en solitaire, "les journées sont comptées," estime Armel Le Cléac'h. ITW.


Crédit : Y.Zedda


Première fois en solo

"Tout fonctionne parfaitement. Nous n’avons pas eu de mauvaise surprise. Lors de ma qualification, c’était la première fois que je naviguais en solo, en configuration Route du Rhum depuis la mise à l’eau. Reprendre confiance, gérer son sommeil, les manœuvres, analyser tous les systèmes qui ont été ajoutés depuis le chavirage, tout ça, c’est rassurant."


Jauger la concurrence

"On passe de la mise au point à la performance. C’est pour cela que l'on est allé se confronter à nos adversaires directs (en class Ultim) à Port-la-Forêt pour un premier stage. Puis on se retrouvera la semaine prochaine pour un deuxième et dernier stage avec un parcours de 36 heures. Nous allons pouvoir découvrir le potentiel des autres, nous jauger dans notre préparation et dans notre niveau de performance. On continuera ensuite pendant 15 jours les entraînements à Lorient et ensuite nous quitterons notre port d’attache pour Saint-Malo."

Reprendre confiance

"Je me sens bien. Maintenant la priorité, c’est reprendre à la fois confiance dans le bateau mais aussi dans ses sensations et puis finalement, de retrouver du plaisir à naviguer. Et c’est le cas, à chaque fois, que ce soit en équipage ou en solitaire, je suis motivé parce que c’est toujours une satisfaction de le faire sur ce bateau. L’état d’esprit est positif. Les journées sont comptées, le travail est là."

Source : Banque Populaire