vendredi 14 septembre 2018

Anthony Marchand devant, Seb Simon leader au général de La Solitaire : "Il ne faut pas que les écarts s’agrandissent"

A six milles des Chiens Perrins, pointe Nord-Ouest de l’île d’Yeu, la flotte de la Solitaire URGO s’est éclatée en petits groupes pour ce final au louvoyage avant d’embouquer la dernière ligne droite vers Saint-Gilles Croix-de-Vie. Anthony Marchand n’a plus que Charlie Dalin, deux cents mètres dans son tableau arrière, à contrôler pour s’assurer la deuxième marche du podium au classement général.


Crédit : A Courcoux


Marchand - Dalin pour la deuxième place


La deuxième place au classement général semble se jouer entre ces deux solitaires depuis que Xavier Macaire (Groupe SNEF) s’est fourvoyé dans une impasse juste après le passage de la bouée de dégagement : parti au large avec entre autres, Éric Péron (Finistère Mer Vent), Pierre Leboucher (Guyot Environnement) et Damien Cloarec (SafeRail), le dauphin au classement général s’est retrouvé avec plus de sept milles de retard sous le pont de Ré !

Et depuis, aucune opportunité ne lui a permis de combler ce delta au point que Xavier Macaire pourrait rétrograder à la cinquième place au classement général, laissant Anthony Marchand et Charlie Dalin monter sur deux des trois plus hautes marches tandis que Thierry Chabagny (Gedimat) échouerait au pied du podium.



Live arrivée Etape 4

Simon vers la victoire au général

Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) semble assurer de sa victoire au classement général même s’il va probablement terminer cette ultime manche au cœur du peloton avec trois milles de retard. Mais trois milles dans ces conditions, ce n’est qu’une demie heure au maximum et le jeune skipper possède 40 minutes d’avance sur Anthony Marchand.

J’ai pris un mauvais départ parce que j’ai eu une collision au départ. Je suis mal parti, bon je ne m’alarme pas, je mets le chrono à chaque passage de bouée, il ne faut pas que les écarts s’agrandissent mais pour l’instant ça va et la route est encore assez longue. 

Là on a 30 milles de près jusqu’à l’ile d’Yeu et normalement, si les conditions veulent bien être en accord avec la météo, le vent devrait repasser nord-ouest et après l’ile d’Yeu, on devrait renvoyer le spi normalement avec du vent un peu plus soutenu, ce qui m’arrangerait moi personnellement. Maintenant, on va prendre ce qu’il y a à prendre et on verra bien. 

Le départ de course ne s’est pas passé du tout comme prévu, on aurait dû partir dans du vent de nord-ouest après le passage de front et en fait on s’est retrouvés avec du nord-est tout le temps. C’est pour ça qu’il y a un groupe qui s’est fait piégé parce qu’ils s’attendaient à avoir du nord-ouest au large et de l’air un peu plus fort et au final c’est du vent de nord-est qui est rentré pendant toute la soirée et toute la nuit et c’était un peu inattendu quand même. Je m’accroche parce que je ne veux rien regretter, il faut que je me donne à fond et on se reposera plus tard,” racontait Sébastien Simon ce matin.


Vous conseille : Anthony Marchand remporte sa première étape de La Solitaire : "J’ai vraiment envie de faire un bon classement" - 30 août 2018



Source : Rivacom