vendredi 7 septembre 2018

Départ à 12h30 de la troisième étape de la Solitaire URGO, un parcours en route direct - Figaro

Départ demain de la troisième manche de la Solitaire URGO. Si les écarts au classement général sont conséquents, cette troisième manche a la physionomie parfaite de l’étape chamboule-tout. Entre l’Espagne et la Vendée, un vaste système de hautes pressions s’est invité sur le proche atlantique pour les jours à venir, associé à une dépression thermique qui se ballade de la Galice au pays Basque. 


Crédit : A Courcoux


Route directe

Contrairement au tracé initialement prévu qui envoyait les skippers virer la bouée Sud Guérande vers l’embouchure de la Loire avant de redescendre sur la Vendée, ce parcours est en route directe. Une fois virée la pointe de Galice, cap sera mis vers la cardinale des Chiens Perrins dans l’ouest de l’île d’Yeu avant de rejoindre l’arrivée.


« Le vent risque d’être très faible au départ et devrait rentrer petit à petit dans l’après-midi lorsque le thermique va prendre le pas sur le vent synoptique de Nord-Est. C’est ensuite une navigation au près, coincés entre une bordure anticyclonique pas très nette et la dépression thermique sur l’Espagne qui attend la flotte. Le vent sera très irrégulier et la mer de Nord-Ouest pourra rendre la progression difficile »,  explique le prévisionniste, Cyril Duchesne de Météo Consult. C’est ensuite du près qui attend les concurrents pour rallier Saint-Gilles Croix de Vie.

En lenteur

Personne ne se frotte les mains à l’idée d’une étape lente et sans doute pénible. A une première nuit sans doute blanche le long des côtes succèderont de longues heures de barre. Pour ceux qui sont situés en deuxième partie de classement et n’ont plus grand chose à perdre au général, cette bagarre aléatoire sonne aussi comme une éventuelle promesse d’échappées pas simples à contrôler. Enfin, les incertitudes de l’arrivée vendéenne avec un coefficient de marée de 110 et la composante thermique du vent très variable selon l’heure de l’atterrissage peuvent rebattre des cartes.

Le sort de cette 49ème édition pourrait bien se jouer quelque part au milieu de ce golfe pas très clair.

Le départ est prévu demain à 12 h 30 devant la Marina de Muros Noia.

Retrouvez la Solitaire URGO, ici



Source : Rivacom