mardi 23 octobre 2018

SMA dans la dernière ligne droite avant la Route du Rhum, Paul Meilhat : "Ne rien laisser au hasard !" - IMOCA

Dernière ligne droite avant la Route du Rhum. Entre les entrainements, la préparation physique et l’optimisation de l’IMOCA, Paul Meilhat et son équipe peaufinent les détails. Rigueur et sérénité sont de mises pour le skipper de SMA qui monte en puissance. A la veille de l’ouverture du village à Saint-Malo, il fait le point.


Crédit : V Curutchet

Quel est votre état d’esprit après le dernier stage IMOCA à Port la Forêt ?

Paul Meilhat : « Je me sens super bien. Physiquement, je suis vraiment content parce que je ne suis pas loin d’avoir retrouvé toutes mes capacités physiques, c’est top. C’est super de retrouver le bateau depuis un mois. 

Le stage la semaine dernière à Port-la-Forêt était vraiment intéressant et m’a permis de monter en puissance. Huit IMOCA y participaient : trois bateaux à dérives (SMA, Apicil avec Damien Seguin et Famille Mary avec Romain Attanasio) et cinq bateaux à foil. »


Comment vous êtes-vous préparé physiquement ?

PM : « C’est assez dur parce que j’ai repris la navigation depuis à peu près un mois. A côté, j’ai suivi une préparation spécifique avec un préparateur physique une à deux fois par semaine. Ce coach personnel me dispensait des séances d’une heure et demie pour me faire travailler notamment sur l’épaule. 

Ensuite, j’avais rendez-vous deux à trois fois par semaine chez le kiné pour des séances de renforcement. Entre la navigation, les séances avec le coach et le kiné, mon planning des dernières semaines était très intense. J’ai presque hâte d’arriver à Saint-Malo pour me reposer un peu ! »


Mentalement, avez-vous suivi une préparation spécifique ?

PM : « Depuis que je fais de la course au large, je n’ai jamais utilisé cet outil de préparation. C’est quelque chose que j’ai toujours fait de manière individuelle et que je sais bien gérer. J’ai des routines de préparation, de concentration. Je sais que le mental est l’un de mes points forts, donc je le travaille. Je sais ce qui marche chez moi, maintenant je me connais bien. »


Et concernant le bateau ?

PM : « Le convoyage du bateau est prévu pour lundi (ndlr SMA a quitté Port La Forêt hier en fin de journée)  pour être à Saint-Malo mardi. SMA continue d’être performant. Dans le petit temps, c’est un des bateaux les plus rapides. Au près et en vent arrière, c’est pas mal. Par contre, c’est sûr que lorsque le vent est aux allures un peu travers, les foilers ont un avantage. Nous le savons déjà, il faut faire avec.

Aucune modification n’a été effectuée cette année donc nous avons moins de choses à valider que les années précédentes. Cela nous a permis de consacrer beaucoup de temps à sa préparation et sa fiabilisation. L’équipe est à fond sur les dernières vérifications et y passera beaucoup de temps pour ne rien laisser au hasard. »


Vous conseille : Paul Meilhat, opéré et forfait pour la Drheam Cup : "Cela fait partie de la vie de tous les sportifs" - 18 juillet



Source : SMA