jeudi 1 novembre 2018

Susie Goodall quatrième de la Golden Globe Race à Hobart, arrêt obligatoire avant de poursuivre son tour du monde

Susie Goodall, skipper de 29 ans et concurrente de la Golden Globe Race, a profité de l'arrêt obligatoire à Hobart pour réparer son régulateur d’allure et pour plonger sous le bateau afin de nettoyer les bernacles accrochées sur la coque de son Rustler 36, DHL Starlight. En forme, souriante et détendue, elle est restée au mouillage pendant 12 heures avant de reprendre sa route.


Crédit : Ch Favreau


On pensait que les problèmes avec son régulateur d’allure étaient sérieux, mais après avoir débloqué le système à l'arrière du bateau, il ne lui a fallu que 20 minutes pour réaligner les pignons afin de pouvoir diriger à nouveau le bateau correctement dans le vent .

Racontant son aventure depuis le début de ce tour du monde en solitaire depuis Les Sables d’Olonne le 1er juillet, Susie Goodall, la seule femme et le plus jeune concurrent de la course, a plaisanté : « L’océan Indien vient d’être affreux. Le Pacifique se fera sous un ciel bleu avec des vents arrière de 25 nœuds jusqu’au Cap Horn. »

Susie a repris la route à 02h UTC pour traverser la mer Tasmane et se diriger vers le Pacifique Sud à destination du Cap Horn.

Prochaines arrivées à Hobart

L’Américain / Hongrois Istvan Kopar, à bord de son Tradewind 35 Puffin, suivi du Finlandais Tapio Lehtinen et de son Gaia 36 Asteria sont, quant à eux, attendus samedi. Son moteur ne fonctionne plus et sa coque est recouverte de bernacles. Il pourrait donc lui être difficile de se rendre à Storm Bay et de s’amarrer sans assistance extérieure.

Source : GGR