lundi 11 mars 2019

Maxime Sorel passe à l'IMOCA : "Je sais que la marche est haute"

Après cinq années sur le circuit des Class40 avec une éclatante victoire dans la Transat Jacques Vabre, Maxime Sorel change de dimension. Le skipper cancalais, toujours soutenu par V and B, fait son entrée sur le circuit des IMOCA avec, en ligne de mire, le Vendée Globe 2020-2021. "C’est un défi fantastique et un incroyable tremplin."



Maxime Sorel passe à l'IMOCA
Credit : E.Allaire

« Après une expérience de cinq années en Class40, je souhaite me donner les moyens d’aller plus loin, » annonce Maxime Sorel dont le projet prend désormais des couleurs d’aventure avec un challenge de taille : le Vendée Globe 2020-2021.


L'ex-Souffle du Nord

Pour ce nouveau pari, le marin et l’ensemble de ses partenaires ont fait le choix d’acquérir l’ex-Souffle du Nord pour Le Projet Imagine, le 60 pieds IMOCA conçu en 2007 par le cabinet VPLP et Guillaume Verdier. « Début janvier, le bateau est entré au chantier Kaïros de Roland Jourdain, à Concarneau. Dans un premier temps, nous avons procédé au démontage complet (accastillage, moteur, câbles électriques…) avant d’attaquer la préparation d’avant peinture sur la coque, le pont et une partie de la cellule de vie », indique Maxime Sorel qui n’a pas apporté d’évolutions majeures sur sa nouvelle monture, son budget actuel ne le permettant pas, mais qui prend soin d’y apporter sa patte.

« Mon équipe et moi travaillons d’ores et déjà avec les voiliers puisque nous avons prévu de remplacer intégralement le jeu de voiles dans les deux années à venir. Ça me rappelle clairement mon premier métier, ingénieur en génie civil, mis à part que cette fois on coule de la résine et non du béton », s’amuse le skipper qui a pris ses quartiers dans le sud Finistère pour suivre au plus près le chantier.


A la recherche de partenaires

« Je sais que la marche est haute entre un 40 pieds et un 60 pieds. J’ai bien conscience de tout ce qu’il y a à apprendre sur un support de ce type, que ce soit en termes de navigation, de logistique et d’organisation générale, mais c’est un défi fantastique et un incroyable tremplin », note Maxime Sorel dont le bateau prendra le nom de V and B - Sailing Together en attendant le partenaire qui prendra le co-naming du projet avec le réseau de franchise V and B.

Si Maxime Sorel a pour objectif principal le Vendée Globe dans deux ans, il participera à l’ensemble des courses du calendrier de la classe IMOCA 2019 et 2020 afin d’engranger les milles et de prendre au mieux son bateau en main avant de se jeter dans le grand bain. « J’ambitionne de passer un maximum de temps sur l’eau sans oublier de poursuivre avec acharnement mon engagement avec Vaincre la Mucoviscidose pour porter plus haut encore le message des patients et de l’association nationale », a souligné le skipper de V and B - Sailing Together.


Le programme V and B – Sailing Together

Début avril 2019 : mise à l’eau du monocoque de 60 pieds IMOCA V and B – Sailing Together à Concarneau
3 au 6 mai 2019 : Grand Prix Guyader à Douarnenez
8 au 12 mai 2019 : Bermudes 1000 Race
Août 2019 : Rolex Fastnet Race
18 au 22 septembre 2019 : Défi Azimut à Lorient
27 octobre 2019 : départ de la Transat Jacques Vabre, traversée de l’atlantique en double entre Le Havre et Salvador de Bahia
Mai 2020 : The Transat
Juin 2020 : New York / Vendée
Septembre 2020 : Défi Azimut
8 novembre 2020 : départ du Vendée Globe aux Sables d’Olonne

Par la rédaction
Source : TB Press