vendredi 8 mars 2019

Sodebo et le Vendée Globe signent un cinquième contrat d'exclusivité : "La voile, un sport assez magique !"

Partenaire principal de la SAEM Vendée, Sodebo a signé un nouveau contrat d’exclusivité pour le prochain Vendée Globe, le cinquième consécutif. « Voir Sodebo renouveler son partenariat est une grande satisfaction », se félicite Yves Auvinet, le Président du Conseil départemental de Vendée, actionnaire majoritaire de la SAEM Vendée, la société d’économie mixte qui œuvre à l’organisation du Vendée Globe


Credit : JM Liot/DPPI


Une réflexion globale

Depuis 2004, les couleurs de la marque vendéenne figurent sur chaque bateau engagé dans le Vendée Globe. « Lorsque nous œuvrons aux côtés de la SAEM Vendée, nous travaillons de façon collaborative. Nos relations ne sont pas simplement financières : nous nous intégrons à une réflexion globale autour de la voile de compétition. Nous nous efforçons, avec la SAEM Vendée, d’apporter notre contribution. » répond Patricia Brochard, la co-présidente de l’entreprise Sodebo.

La fidélité de Sodebo comme partenaire privé majeur du Vendée Globe, c’est aussi une garantie supplémentaire pour la SAEM Vendée de disposer des moyens nécessaires à la bonne organisation de l’événement.

"Un événement exceptionnel"

 « Nous avons construit un événement exceptionnel sur les plans sportif comme extra sportif, en 2016-2017. Nous avons bénéficié d’une météo assez extraordinaire sur les trois semaines de village départ et d’une course sans encombre. Les arrivées successives des concurrents ont pu, elles aussi, se dérouler dans des conditions idéales. Il serait présomptueux de tirer des plans sur la comète pour la prochaine édition, mais la collectivité départementale qui porte le Vendée Globe fera son possible pour retrouver la même dynamique. 

Nous avançons gagnant-gagnant pour l’ensemble de nos partenaires. Ce que je souhaite, c’est que la fréquentation durant les trois semaines de village au moment du départ, mais également pour les arrivées, soit aussi importante qu’en 2016-17 », souligne Yves Auvinet.

"Un sport assez magique !"

« La voile est loin d’être un business, c’est un domaine particulier entre sport et aventure. Il y a tellement de valeurs positives que c’est un sport qui fait du bien. Sur les pontons, trois semaines avant le départ du Vendée Globe, l’ambiance est très particulière, avec beaucoup de respect, de bienveillance, ce qui projette les gens dans un monde merveilleux. Les marins sont des gens extraordinaires tout en restant accessibles. Pour tout cela, c’est un sport assez magique ! » conclut Patricia Brochard.

Source : Vendée Globe