jeudi 9 mai 2019

Les Diam 24 entrent en piste à Douarnenez, Robin Follin : "Tous les prétendants à la victoire au Tour Voile sont là"

Les Diam24 de la 20e édition du Grand Prix Guyader entameront les débats aujourd'hui. A 11 heures ils entreront en piste en Baie de Douarnenez. Toutes les têtes de série ont répondu présent à l’évènement, à commencer par Beijaflore, le tenant du titre, mais aussi Cheminées Poujoulat, Golfe du Morbihan Breizh Cola, E.F.G Private Bank Monaco, les grands animateurs de la classe depuis de début de la saison.


Crédit : F Van Malleghem


Robin Follin : "Cela laisse encore moins le droit à l’erreur"

"Si la dernière fois on s’est affronté sur des grands parcours construits en baie de Quiberon, cette semaine, on va retrouver des formats de courses similaires à ceux du Tour Voile. On va de nouveau s’élancer au reaching. La journée d’entraînement mise en place mardi par le dispositif Team France Jeunes nous a permis de refaire un focus sur ce type de départ, mais aussi de nous remettre un peu le bateau en mains," a commenté Robin Follin du team Cheminées Poujoulat.

"On sait qu’un petit groupe de 5-6 bateaux, voire 7, est un petit cran au-dessus mais on voit bien, à mesure que la saison avance, que ceux qui sont arrivés un peu plus tardivement sur le circuit élèvent doucement mais sûrement leur niveau de jeu. Cela laisse encore moins le droit à l’erreur ," assure le Varois qui, pour sa part, signe sa première participation au Grand Prix Douarneniste.



"Répéter ses gammes au maximum"

"J’ai découvert le plan d’eau mardi. La baie est assez fermée et ça a l’air plutôt sympa mais j’avoue que ne me focalise par trop sur l’environnement. Ce que je regarde surtout, c’est l’emplacement des bouées," s’amuse Robin Follin, focalisé sur son objectif estival.

« Le but, c’est de répéter ses gammes au maximum. Peu importe le site et les conditions. On fait avec ce qu’on a, exactement comme lors du Tour où ça change tout le temps. Ce qui compte, c’est que tous les prétendants à la victoire au Tour Voile 2019 sont là et que ça promet de la belle bagarre," conclut Robin Follin.


Source : Rivacom