mercredi 5 juin 2019

La flotte de la Solitaire Urgo éclatée en trois groupes, Armel Le Cléac'h seul à l'Est - ITWS

Après trois jours de course, les marins de la Solitaire Urgo poursuivent leur chemin de croix au près vers le Fastnet. Bloqué par le DST d’Ouessant, le groupe à l'Ouest mené par Yann Eliès et Thomas Ruyant qui semblait avoir fait le break hier se retrouve aujourd’hui en position défavorable. Entre eux et Armel Le Cléac’h le plus au Nord, l’écart latéral est de 60 milles, à moins de 130 milles du phare. Le salut provient peut-être du centre où un groupe compact emmené par Pierre Leboucher, Yoann Richomme et Martin Le pape a pris une option médiane intéressante. 


Crédit : A Courcoux

7 leaders depuis le départ dimanche

Depuis la bouée Radio France doublée dimanche soir en tête par Morgan Lagravière (Voile d’engagement), sept skippers ont pris tour à tour la tête aux classements officiels, avec parfois des chutes et remontées spectaculaires. Après le bon coup d’Henri Leménicier (Eurêka) lundi soir, c’est Thomas Ruyant (Advens-Fondation de la mer) qui revenait du diable vauvert mardi, se recalant juste devant le groupe de leaders en mer d’Iroise. Aujourd’hui, c’est Pierre Leboucher (Guyot environnement) qui est aux commandes. Quant à Armel Le Cléac’h, qui faisait pénitence à la 45 ème place hier après-midi, il pourrait avoir la faveur des parieurs avec son décalage à l’extrême Nord pour le dénouement au Fastnet.

Ca optionne au passage du DST

Que s’est-il passé dans les parages d’Ouessant hier soir ? Le groupe des leaders emmené par Yann Eliès (St Michel) et qui comptait quelques poids lourds du circuit, rejoints par Thomas Ruyant semblait en position de dicter sa loi. Mais c’était sans compter le DST (dispositif de séparation du trafic) qui leur barrait la route. Le gros du groupe a choisi de le contourner par l’Ouest. Un choix qui imposait un recalage d’une quinzaine de milles.

Contraints par leur position de retardataires ou profitant d’une sacrée intuition, de vieux briscards comme Alain Gautier ou Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) choisissaient de foncer vers le Nord à travers le chenal du Fromveur pour bordurer le DST par l’Est.

Le deuxième acte de la scission a eu lieu en milieu de nuit. Libérés du DST, les leaders remettaient une couche dans l’Ouest pendant qu’un petit groupe emmené par Pierre Leboucher (Guyot environnement) et Yoann Richomme (Hellowork-Groupe Le Télégramme) restait tribord amures, bientôt rejoints par quelques tenants du passage à l’Est du DST. Résultat ce soir, la flotte est découpée en trois groupes bien distincts avec quelques 60 milles d’écart latéral. Soit la moitié de la route qui reste à couvrir jusqu’au Fastnet !

Les Solitaires n’étant pas attendus avant demain soir en Irlande pour une arrivée nocturne.


Abordage entre le bateau de Cassandre Blandin et un cargo

En retard sur le groupe, sujette à un tenace mal de mer, Cassandre Blandin s’est endormie dans son cockpit à l’approche du DST et a percuté un cargo ce matin. Plus de peur que de mal pour la jeune skipper de Klaxoon qui a préféré abandonner et regagner Brest. Une course contre la montre démarre donc pour son équipe qui pourrait convoyer son bateau à Kinsale après réparation du bout dehors cassé, afin de donner à Cassandre l’opportunité de courir la seconde étape.


Pierre Quiroga - Skipper MACIF 2019 : "Il risque d'y avoir des petits coups à jouer"

"J'arrête de faire des prévisions car à Yeu il ne s'est pas du tout passé ce que j'avais dit. Mais ça semble être un bord tout droit jusqu'au Fastnet et puis derrière il risque d'y avoir des petits coups à jouer, avec un peu moins de vent au devant de la flotte pour aller jusqu'à Kinsale donc il faut bien se reposer en attendant."


Anthony Marchand - Groupe Royer-Secours Populaire : "il faut pas mal être aux réglages"

"Ça va, ça va. J'espère qu’il va y avoir des retournements de situations. Ce bateau demande quand même pas mal d’énergie, de réglages, de changements de voile, donc ça fait du bien de se reposer un peu. On le savait, ce sont des conditions instables, il faut pas mal être aux réglages. Mais bon, on arrive à quand même se caler deux trois siestes entre les grains."


Classement du: 05/06/2019 14:58:00

1 Pierre LEBOUCHER GUYOT ENVIRONNEMENT à 169.1 milles du but
2 Yoann RICHOMME HELLOWORK - GROUPE TELEGRAMME à 0.06 milles du leader
3 Tom LAPERCHE BRETAGNE CMB ESPOIR à 1.17 milles du leader
4 Corentin DOUGUET NF HABITAT à 1.74 milles du leader
5 Eric PERON FRENCH TOUCH à 2.22 milles du leader
6 Damien CLOAREC @DAMIEN CLOAREC SKIPPER à 3.02 milles du leader
7 Benjamin SCHWARTZ ACTION CONTRE LA FAIM à 3.22 milles du leader
8 Loick PEYRON ACTION ENFANCE à 172.8 3.70 milles du leader
9 Martin LE PAPE SKIPPER MACIF 2017 à 4.09 milles du leader
10 Matthieu DAMERVAL KLAXOON - M à 4.33 milles du leader

Source : F Quiviger