samedi 1 juin 2019

Martin le Pape et Pierre Quiroga, les Skippers Macif, à la veille du départ de La Solitaire : "Ne rien laisser au hasard"

Demain, Martin le Pape (Skipper Macif 2017) et Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) s’élanceront sur La Solitaire URGO Le Figaro 2019. 2 130 milles nautiques, qui les emmèneront de Nantes vers l’Irlande, puis vers Roscoff et enfin Dieppe. Un marathon en solitaire à bord de leurs nouveaux Figaro Bénéteau !



Credit : A.Courcoux


Etape 1 : Nantes – Kinsale - Départ le 2 juin – 550 milles nautiques

Martin Le Pape, Skipper Macif 2017 : « Je la qualifierai d’étape clé. A l’image des qualifications en Formule 1, c’est le tour qui permet de connaitre son niveau par rapport à la flotte et qui installe un premier classement important.

Ce sera une étape très intéressante stratégiquement : nous aurons une portion de 420 milles nautiques sans aucune marque de parcours. Il se passera certainement beaucoup de choses, avec des options tranchées au sein de la flotte. Mon objectif est de réaliser une étape la moins risquée possible. »


Etape 2 : Kinsale – Roscoff – Départ le 9 juin – 630 milles nautiques

Pierre Quiroga, Skipper Macif 2019 :  « l’étape de l’inconnue ». Je ne suis jamais monté plus nord que Wolfrock sur la côte sud-ouest de l’Angleterre.  Cette étape sera également la plus longue, et certainement la plus dure avec des canalisations de vent entre les côtes anglaises et irlandaises. »


Etape 3 : Roscoff – Roscoff - Départ le 16 juin – 460 milles nautiques

Martin Le Pape : « Cette étape sera très physique, avec deux traversées de Manche et de la navigation côtière à jouer avec le courant dans les cailloux. Il y aura beaucoup de manœuvres à effectuer notamment le long des côtes bretonnes et du cotentin ; les conditions météo donneront le rythme de cette étape. 


Si le vent est absent, il faudra être sur le pont tout le temps pour s’extraire, et si nous rencontrons une dépression, ça sera très sportif avec d’incessants changements de voile. La bonne forme physique sera essentielle sur cette étape. »



Etape 4 : Roscoff – Dieppe - Départ le 22 juin – 500 milles nautiques

Pierre Quiroga : « Ce sera l’étape technique de cette édition ! Une grande classique à naviguer sur un parcours que l’on fait régulièrement, avec deux nouvelles traversées de Manche, et le trafic maritime que cela induit, et de longs bords côtiers, notamment en longeant la côte sud de l’Angleterre. 

C’est clairement l’étape qui peut créer des écarts importants, notamment avec la fatigue accumulée. La récupération sera fondamentale sur cette Solitaire ; c’est un réel marathon dans lequel je m’engage avec une réelle envie de progresser. »


Comment appréhendez-vous le départ de cette 50ème édition ?

Pierre Quiroga : « Je pars sur cette Solitaire avec envie. L’idée étant de me faire plaisir et d’être content de ma navigation. Je suis serein ! »

Martin Le Pape : « Je me suis préparé comme je le souhaitais, en ne laissant rien au hasard. Mon objectif est d’être serein sur mes choix et de me faire confiance sur cette épreuve. »

Source : MA Prestation