samedi 10 août 2019

Clara et Christian Dumard à l’assaut du Grand Nord : "Cette fois, nous sommes partis" - Happy Trip

Clara Dumard et son père Christian sont repartis à l’assaut du Grand Nord avec cette ambition d’établir le record du passage du Nord-Ouest. Un défi de taille, relevé sans assistance et à la voile sur leur Sun Fast 37 « Happy Trip », qui dépendra de la météo mais aussi et surtout des lignes de glaces et de leurs vitesses de déplacements. Bien que 2019 ne s’annonce pas être une année « facile », les prévisions laissent envisager la réalisation de ce parcours entre le Groenland et l’Alaska, et, par ricochet, la signature d’un premier temps de référence homologué par le WSSRC.



Clara et Christian Dumard à l’assaut du Grand Nord
Credit : DR


Clara Dumard : "un bon point pour nous"

Après une semaine passée à Nuuk, la capitale Groenlandaise, afin de peaufiner les derniers détails et d’attendre une fenêtre favorable pour s’attaquer au record du passage du Nord-Ouest, Clara Dumard et son père Christian ont largué les amarres.

« Cette fois, nous sommes partis. La fenêtre des glaces est, pour l’instant, bien meilleure que l’an dernier. Le passage est nettement plus dégagé et il semble envisageable d’emprunter le détroit de Peel qui pourrait être plus propice que ne l’était, il y a un an, le détroit de Bellot. C’est un bon point pour nous car il est assez large et donc intéressant à la voile. », a commenté Clara Dumard. « Les glaces semblent fondre vraiment plus vite et les températures de l’eau sont clairement plus élevées. 

On n’observe pas ce phénomène de fragmentation des glaces qui alimentait le plan d’eau en permanence et là encore, c’est un bon signe pour nous », détaille la jeune navigatrice.


"Le passage s’ouvre déjà énormément, nous sommes optimistes"

« On sait que quoi qu’il arrive, on aura de la glace. 2019 ne fait assurément pas partie des années faciles, contrairement à 2016, par exemple, où le passage était complètement libre, mais nous sommes optimistes car il s’ouvre déjà énormément », a ajouté Clara Dumard.

Pour mémoire, depuis le premier passage de cette zone réalisé en 1906 par l’explorateur norvégien Roald Amundsen, aucun des 240 bateau à l’avoir franchi depuis ne l’a fait sans escale et sans assistance.

Par la rédaction
Source : TB Press