vendredi 11 octobre 2019

Miranda Merron (IMOCA) à l'assaut de sa cinquième Jacques Vabre : "Il nous tarde de larguer les amarres"

En avril dernier, Halvard Mabire et Miranda Merron ont délaissé leur Class40 pour basculer en IMOCA. Le duo de skippers de Campagne de France travaille depuis d’arrache pied pour remettre à niveau un monocoque lancé en 2006, suffisamment fiable et solide pour espérer boucler le Vendée Globe 2020. La Transat Jacques Vabre s’inscrit dans la montée en puissance de la prise en main expresse du voilier. 


Credit : V.Curutchet/IMOCA


Cinquième participation à la Transat Jacques Vabre

« Halvard ne connait pas Salvador de Bahia » souligne Miranda Merron. « Une bonne raison d’y aller! » La skipper de Campagne de France a déjà gouté 4 fois à la transat au départ du Havre, dont une victoire en 1999 (Avec Emma Richards).

Un parcours très proche de celui qu’empruntera Miranda Merron à l’automne 2020 dans le cadre du Vendée Globe; il lui faut pour cela assurer sa qualification, en bouclant proprement cette Transat Jacques Vabre. « Après ces longues semaines de préparation en chantier, il nous tarde de larguer les amarres, et de renouer avec le large, et cette vie au rythme de l’océan qu’Halvard et moi connaissons bien, après 7 années passées à bourlinguer en Class40. Une course, c'est aussi un voyage au sens premier du terme, un voyage intérieur aussi, où la découverte de l'instant, de la nature et de soi-même est omniprésente.»


Bientôt le départ vers Le Havre

Campagne de France peaufine cette semaine sa préparation à Cherbourg, son port d’attache. Le convoyage vers le Havre est programmé pour le milieu de semaine prochaine. Tous les concurrents sont attendus pour vendredi 18 octobre dans le bassin Paul Vatine au Havre, avant le grand départ du dimanche 27.


Source : D van den Brink