Avarie sur L'Occitane, Armel Tripon se déroute vers la Bretagne - Vendée Arctique


Vendée Arctique, deuxième jour de course. Avarie sur L'Occitane ! Ce lundi 7 juillet, à 13h15, Armel Tripon a constaté une avarie sur son IMOCA. Le marin se déroute vers la Bretagne. Le skipper nantais avançait vers le sud-ouest, à une vitesse de 12 nœuds dans un vent de nord-ouest. "Armel est forcément très attristé par la situation"



Crédit : P Bouras


A 14 heures, Armel Tripon prenait contact avec son team pour déclarer un problème ; deux lisses longitudinales situés à tribord en arrière de la zone réparée suite à la collision avec un ofni le weekend du 21 juin se sont fissurées ; L'équipe de l'Occitane est dans l’impossibilité à ce stade d’évaluer plus précisément la cause de ce nouvel incident même si elle pense sérieusement qu’il s’agit de dégâts collatéraux liés à la collision dans une zone qu'elle avait prévu de renforcer au retour de la course Vendée Arctique. 

Forcément très attristé

Jacques CARAES, directeur de course, a invité le skipper à la prudence en lui préconisant de ne pas tenter de rallier le point COI Unesco, la marque de parcours située dans le sud-ouest de l’Islande. Le principe de précaution et la sécurité ont donc conduit Armel et son équipe à prendre la décision il y a quelques instants de rejoindre la trinité-sur-mer le port d’attache du bateau. « Armel est forcément très attristé par la situation. Après les échanges sur l’avarie, qui semble conséquente, j’ai invité le skipper à la prudence. Puis j’ai tenu à le rassurer en détaillant les dispositifs qui permettent encore à L’Occitane en Provence d’ambitionner une qualification pour le Vendée Globe 2020 ». 

Armel Tripon a été mis en relation avec Christian Dumard, le météorologue de la Vendée – Arctique – Les Sables d’Olonne afin d’établir la route la plus sûre pour rallier son port d’attache. 

Armel Tripon a entamé la Vendée – Arctique – Les Sables d’Olonne avec, parmi ses ambitions, celle de conquérir sa qualification sportive pour le Vendée Globe. Le fait qu’il en ait pris le départ lui ouvre la possibilité de demander d’effectuer un parcours de substitution, ainsi que le dispose l’article 9.3 de l’Avenant 3 à l’Avis de course du Vendée Globe, daté du 2 juin 2020.

  Le classement du lundi 6 juillet, 16h00 - 17 skippers en course

1 – Thomas Ruyant (LinkedOut) à 3083,2 milles de l’arrivée
2 – Jérémie Beyou (Charal) à 10,4 milles du leader
3 – Charlie Dalin (Apivia) à 13,8 milles du leader
4 – Kevin Escoffier (PRB) à 29,7 milles du leader
5 – Boris Herrmann (Seaexplorer – Yacht Club de Monaco) à 36,3 milles du leader
6 - Isabelle Joschke (MACSF) à 38,3 milles du leader
7 - Sam Davies (Initiatives Cœur) à 39,9 milles du leader
8 - Clarisse Crémer (Banque Populaire X) à 42,3 milles du leader
9 – Yannick Bestaven (Maître-CoQ IV) à 43,9 milles du leader
10 – Maxime Sorel (V and B – Mayenne) à 45,8 milles du leader
… 

Abandons : Armel Tripon (L’Occitane en Provence), Damien Seguin (Groupe APICIL), Sébastien Simon (ARKÉA PAPREC)

Vous conseille : La Vendée Arctique


Source : A Tripon Sailing