samedi 25 août 2018

La Solitaire URGO s'élance demain au Havre, revue d'effectifs à la veille du départ

C’est demain à 13h, dans des conditions soutenues, que sera donné le départ de la 49e édition de La Solitaire URGO Le Figaro. Pour la première fois depuis 1993, aucun ancien vainqueur ne figure dans la liste des 36 engagés. Revue d’effectifs en cette veille de lancement.


Crédit : A Courcoux

Les favoris

Il y aura pléiade de candidats au podium sur cette 49e édition, la dernière du Figaro 2. A commencer par un trio sur lequel nombre d’observateurs s’accordent à dire qu’ils paraissent au-dessus du lot, à savoir Sébastien Simon, Charlie Dalin et Alexis Loison.

Les deux premiers arrivent sur cette édition avec une grosse motivation avant de tourner la page Figaro, l’un comme l’autre se faisant actuellement construire un 60 pieds Imoca en vue du prochain Vendée Globe. « J’ai envie de bien terminer les choses, c’est ma dernière course sous les couleurs de Skipper Macif, ma dernière Solitaire avant sans doute plusieurs années, je reste sur quatre podiums consécutifs, il me manque la marche la plus importante », confie Charlie Dalin, plutôt discret sur les courses d’avant-saison, mais serein avant de s’élancer de la maison, du Havre.

Même sérénité apparente chez Sébastien Simon, deuxième en mars de la Solo Maître CoQ, vainqueur en juin de la Le Havre All Mer Cup, et troisième du prologue mercredi. « La Solitaire est vraiment l'évènement que j'attends depuis janvier, je crois en la victoire dur comme fer, j'aimerais que tout le travail fourni depuis 2014 paie. En plus, ce serait une belle manière de finir mon aventure en Figaro Bénéteau 2 ».

Quant à Alexis Loison (Custo Pol), c’est indiscutablement l’homme en forme du moment, puisqu’il a collectionné les places d’honneur cette saison : cinquième de la Transat AG2R La Mondiale, vainqueur de la Solo Maître CoQ et de la Solo Normandie, deuxième de la Solo Concarneau et de la Le Havre All Mer Cup. « C’est vrai que c’est une avant-saison de dingue, c’était difficile d’espérer mieux, je suis presque surpris d’avoir eu autant de régularité aussi haut. Il faut que je m’en serve comme un atout, maintenant, on est tous à égalité, et à mon avis, on est bien plus que trois favoris », commente le Cherbourgeois.


Les habitués

Au même niveau que ces trois-là évoluent des marins ayant une grosse expérience du Figaro, du « doyen » Thierry Chabagny (Gedimat), 16 participations, à Erwan Tabarly (Armor-Lux), 15 participations, en passant par Xavier Macaire (Groupe SNEF), deuxième en 2013, troisième en 2015, et Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire). « Je n’ai jamais été aussi prêt et serein sur mes choix avant une Solitaire, j’espère que ça va porter ses fruits », estime ce dernier, qui s’est notamment préparé avec Nicolas Lunven, ce qui est également le cas de Gildas Mahé, qui, fort du soutien de Breizh Cola, a cette fois eu le temps de bien se préparer.


Les trouble-fête

Ils sont un certain nombre à pouvoir prétendre se mêler à la lutte pour le Top 5, voire au podium, mais également viser des victoires d’étape. C’est notamment le cas de Frédéric Duthil, trois podiums consécutifs de 2007 à 2009, et qui revient cette année, après quatre ans de pause professionnelle, sous les couleurs de sa propre entreprise, Technique Voile.

Un rôle que pourraient aussi tenir l’Anglais Alan Roberts (Seacat Services), le Sudiste Pierre Quiroga, auteur lui aussi d’une bonne avant-saison (3e sur la Solo Normandie), la Suissesse Justine Mettraux (TeamWork), 7e de La Solitaire en 2017, le revenant Ronan Treussart (Les Perles de Saint Barth). Même envie chez Benjamin Dutreux (SATECO - Team Vendée Formation), 12e l’an dernier : « C'est ma quatrième Solitaire, j'ai mis le temps, mais je suis un peu plus aux avant-postes, j'espère être craint et j'ai l'intention d'aller jouer devant. Aujourd’hui, je suis plus serein, plus réfléchi ».


La Solitaire 2018 en chiffres

5 des 36 skippers de cette Solitaire URGO Le Figaro sont des femmes (Joan Mulloy, Cécile Laguette, Justine Mettraux, Nathalie Criou, Sophie Faguet), 6 nationalités sont représentées (France, Grande-Bretagne, Irlande, Suisse, Etats-Unis, Brésil), et il y a 8 bizuths.


par la rédaction
Source : Rivacom